mercredi 4 novembre 2015

Dans aucune ville...

Je me demande souvent, quand j'arrive dans une ville inconnue, où se trouve le bistrot dans lequel le jeune homme seul se réfugie pour lire pendant des heures Mandiargues ou Hardellet alors que le reste du monde travaille, sauf les buveurs de comptoir qui n'ont plus besoin de téléphone portable et sont par là-même silencieux. 
Si je le trouvais, ce bistrot, j'y rencontrerais peut-être mon fantôme à 17 ans. Je lui donnerais des conseils pour gagner du temps. Il ne m'écouterait pas et il aurait bien raison. 
Et puis tout le monde sait bien que  les fantômes et plus encore ces bistrots-là n'existent plus, dans aucune ville.


© jérôme leroy 11/15