lundi 30 novembre 2015

Au chic communiste, 19

Finalement, c'est lui, Herbert Marcuse, le théoricien du communisme poétique, sexy et balnéaire, cher à FQG.
Non seulement, il porte admirablement les lunettes noires mais en plus, il écrivait dans Vers la libération  "La haine de la jeunesse éclaterait en rires et en chants, mêlant les barricades et la piste de danse, l’héroïsme et les jeux de l’amour ». 
Marcuse ne connaissait pas les Black Blocs dont ceux qui nous expliquent, la main sur le coeur, qu'ils discréditent l'idée de contestation n'ont en général jamais rien contesté de leur vie ou ne contestent plus rien et trouvent l'ordre du monde merveilleusement aimable. Il leur aurait expliqué, Marcuse,  aux Black Blocs que l'héroïsme, les barricades, c'est très bien mais que ce n'est rien sans la piste de danse et les jeux de l'amour.

7 commentaires:

  1. Faut vraiment que je lise Physiologie des lunettes noires...

    RépondreSupprimer
  2. Trop oublié aujourd'hui; lire et relire Marcuse, il a tout dit.

    RépondreSupprimer
  3. Et un cerveau pour réfléchir, ça leur serait quand même un peu utile aux "black blocs" (pour ceux qui ne sont pas des flics), non ? Ca leur éviterait de rendre aussi splendidement service à Valls, non ?
    fonzi

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je sais pas Fonzi, je sais plus trop en ce moment.

      Supprimer
    2. Ils ne sont pas trop là pour réfléchir non plus. sinon ils n'auraient pas fait black bloc. Ils sont là pour valider les politiques sécuritaires, un bien beau métier avec pas mal d'avenir.

      Supprimer
  4. Rassurez-vous, les "Black blocs" aiment danser et faire l'amour.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bah tant mieux, alors. C'est comme pour le surf, j'aurais bien aimé mais je suis trop vieux pour m'y mettre.

      Supprimer

ouverture du feu en position défavorable