mardi 27 octobre 2015

Propos comme ça, 31


Le système capitaliste a quand même quelque chose de fabuleux: il arrive à faire croire que le danger réside dans une honnête saucisse de Morteau ou un migrant exténué qui vient mourir sur nos plages. Et non, bien entendu, dans la façon dont il transforme jour après jour la planète en un cloaque ponctué par des charniers.
De toute manière comme disait Orwell dans Un peu d'air frais: "Je sais seulement que si vous avez quelque chose qui vous tient tant soit peu à cœur, autant en faire votre deuil dès maintenant parce que tout ce que vous avez connu se disloque, s’effondre et finira en gadoue dans le crépitement ininterrompu des mitrailleuses."

Le CIRC reconnait toutefois qu’on «ne sait pas encore bien comment la viande rouge et la viande transformée accroissent le risque de cancer». Donc, ta gueule, le CIRC, juste ta gueule.

En revanche, le CIRC est formel, et ça va rassurer tous les nordistes, le potjevleesch ne donne pas le cancer, il donne seulement du mal à l'écrire.

Et si on met une capote sur son entrecôte, on limite les risques?


Après les végétariens font ce qu'ils veulent mais je n'aime pas leur manière de ricaner sur le mode "On vous l'avait bien dit" alors que selon les convenances du marché, n'importe quel capitaliste pourra se payer une étude prouvant que le poireau est responsable de l'impuissance sexuelle.

Ce soir doo wop sur la Gascogne avec le toujours impeccable David Ruffin. Il voudrait que le chauffeur aille plus vite. On ne lui donnera pas forcément raison.




2 commentaires:

  1. La page facebook d'un boucher MOF à Bagnères-de-Bigorre :

    https://www.facebook.com/herve.sancho?fref=photo&sk=photos

    Sinon, comme livres, j'ai bien aimé "Bifteck" de Martin Provost et puis "Comme une bête" de Joy Sorman ( l'histoire d'un jeune homme qui aime les vaches au point de devenir boucher).

    Vive la côte à l'os accompagnée de pommes en robe des champs ! :)


    RépondreSupprimer
  2. Je suis sûre que la saucisse de Morteau ou la côte de boeuf ne donnent pas plus le cancer que la tourte de blette (si vous ne connaissez pas c'est normal, c'est une spécialité niçoise) ou le taboulé. En revanche, je suis également sûre qu'elles font beaucoup de mal aux vaches et aux cochons et c'est pour ça que je n'en mange et n'en mangerai jamais plus. Les végéta*iens ne sont pas tous de dangereux terroristes qui veulent la mort des carnivores : ils sont simplement scandalisés par la lâcheté de l'être humain qui impose une souffrance insoutenable aux animaux et en ont légèrement marre d'entendre parler du cri de la carotte ou de l'autogestion chez les lapins.
    Amicalement,
    Françoise

    RépondreSupprimer

ouverture du feu en position défavorable