vendredi 16 octobre 2015

Exergues possibles pour des mémoires désobligeants, 44

"Telle est la tâche qu'au bord du désenchantement propose à notre coeur tour à tour labile et ravivé le secourable automne. Ne raconterait-on que ses manies anciennes, ses souvenirs de lectures, et, pour en retrouver un instant la saveur, ses émerveillements des temps candides, est-ce que cela déjà ne nous absoudrait pas, ou presque?"
Jean-Claude Pirotte, Rue des Remberges, (Le temps qu'il fait)

1 commentaire:

  1. Pirotte aimait Perros, comme Berthet... :)

    J'aime comme il racontait :

    « Il y avait une fois un vieux cheval de bois. Je le dessine :

    http://www.lekti-ecriture.com/editeurs/IMG/jpg/ill.cheval-pirotte.jpg

    Il portait la barbe comme vous pouvez voir. Il vivait dans un vieux village, un village plus vieux que lui, évidemment. Voici le village. »

    RépondreSupprimer

ouverture du feu en position défavorable