mardi 15 septembre 2015

Propos comme ça, 29: le café de mes soucis.


Boire un verre de trop? C'est le café de mes soucis.

Je m'aperçois qu'en 25 ans, je crois bien n'avoir jamais regardé un seul journal de Claire Chazal et que les rares fois où je l'ai (entre)vue, c'était pendant des zapping de soirées électorales. Et ça va prendre le même chemin avec la successeuse, qui m'a l'air du même genre blonde en brushing. En fait, je regarderais le JT de TF1 le jour où il sera présenté par une Monica Vitti communiste ou assimilée. Bref, j'ai le temps.


Vingt ou trente piges de moins et je préférerais être sale dans une ZAD que propre dans vos villes.


On reconnaît le droitard pseudo-catho ces temps-ci à sa soudaine compassion pour les SDF  bien de chez nous dont on ne s'occuperait pas alors qu'on ferait tout pour les réfugiés allogènes plus ou moins bougnoules. C est le même qui ignore que 300 sans abris meurent en moyenne chaque année au pied de chez lui à cause de sa logique libérale conservatrice et qui croit que le 115 est une boîte de nuit à la mode. 
Il est donc autorisé de lui cracher à la gueule, voire plus si affinités.


Test:
Tu te réveilles dans un monde de droite.
Tu regardes l'état de la gauche de gauche qui continue à discuter du sexe des anges alors que deux régions dont la mienne sont susceptibles de passer au FN.
Tu as envie
1°de te recoucher
2°de filer dans une communauté affinitaire du Plateau de Millevaches
3°de construire une machine à remonter le temps.


Revirement de l'Allemagne: finalement, "bon sang ne saurait mentir". On se disait aussi.


Brautigan, encore, qui s'est donc fait sauter le caisson le 14 septembre 1984. Le suicide, chez les écrivains, c'est un accident du travail comme disait Stig Dagerman:

Perfect days

We stopped at perfect days
and got out of the car.
The wind glanced at her hair.
It was as simple as that.
I turned to say something.








 






7 commentaires:

  1. les Allemands ont déjà accueilli 800.000 étrangers cette années dont 60 % de réfugiés. Combien en France? Le nombre de demandeurs d'asile n'a pour l'instant pas augmenté. Ce doit être une question de sang... de navet.
    Pasquo

    RépondreSupprimer
  2. Tout cela n'est finalement qu'une plaisanterie ... Rompre un équilibre est dangereux pour qui n'y est pas préparé. Lorsque ma représentation idéologique du monde apparaît caduque dans la réalité, alors, c'est la dépression et la dépression est d'autant plus importante que ce système induisait un système de dominance où j'apparais en haut de la pyramide.

    Il faut malheureusement se cultiver et être prêt à remettre en question sa propre représentation du monde pour tenter de comprendre le monde tel qu'il évolue (et non tel qu'il est car le monde ne demeure pas, il change).

    Aussi, un droitard comme un gauchiste entre en grande dépression lorsqu'il comprend que ce qu'il pensait savoir s'effondre ... Plus terrible que la simple question de la dominance économique qui n'est finalement qu'un paramètre parmi tant d'autres. Entrer en conflit avec les autres est difficile mais lorsqu'il y a conflit avec soi-même, c'est encore pire et c'est bien de cela dont il s'agit ça et là ! Pour s'en sortir, il va falloir égrainer son chapelet et les phases du deuil ... ne surtout pas rester dans la première phase qui est celle de la négation de la réalité ... Faire le deuil de l'erreur et parvenir à rapidement se résigner à construire un monde où ce n'est pas la compétition (libéralisme individualiste) ni la recherche de hiérarchie qui est recherchée mais la coopération entre les individus.
    Certains sont prêts, ils sont des maîtres d'un genre nouveaux, des maîtres fait non pour asservir mais servir ...


    Méditons ...

    Évangile de Jésus Christ selon saint Luc 6,39-42.
    En ce temps-là, Jésus disait à ses disciples en parabole : « Un aveugle peut-il guider un autre aveugle ? Ne vont-ils pas tomber tous les deux dans un trou ?
    Le disciple n’est pas au-dessus du maître ; mais une fois bien formé, chacun sera comme son maître.

    SORTIR DES RAPPORTS DE DOMINANCE ! La seule personne à dompter, c'est ce moi indomptable et il faudra le dompter non par la violence mais par la culture ...

    Extrait de mon encyclique : sortir de Nietzsche, Schoppenhauer et autres philosophes de l'imbécilité ...

    RépondreSupprimer
  3. Quoi, quoi, quoi ??? Il y a deux jours l'Allemagne était la Lumière des Nations, l'Honneur de l'Europe, l'espoir des peuples tenus dans l'esclavage, et aujourd'hui l'Allemagne serait en proie à ses éternels vieux démons ? Imbécile ! Cracher, baver, vomir, c'est bien tout ce dont vous êtes capable. Vos velléités d'insurrection n'iront jamais plus loin.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bon sang ne saurait mentir...

      L'Allemagne est la seule à accueillir les réfugiés par centaines de milliers, la seule. Au point qu'elle ne sait plus où les loger ces malheureux, et ce sont les rapias égoïstes qui viennent lui donner des leçons de générosité ? A moins qu'on considère frau Merkel comme l'héritière directe de Hitler ?
      En vérité, je vous le dis, on marche sur la tête sans beaucoup de dignité.
      Pasquo

      Supprimer
    2. On se demande bien d'où leur vient tous ces scrupules philométèques, crétinus !
      C'est du cinéma tout ça, l'accueil des réfugiés, avec bijoux, joujoux, bonbons habillés d'or.
      Il faut croire que ces porcs d'allemands ont vocation à détruire l'Europe. Hier par le nazisme, aujourd'hui par excès de zèle humanitaire, et une tartufferie aussi discrète qu'un nez rouge au milieu de la figure.
      L'Allemagne continue de fasciner les têtes molles et les pets foireux. A en juger par votre loyauté et votre patriotisme, on sait au moins de quel côté vous auriez penché en 40. Je ne partage pas vos valeurs et je vous pisse cordialement dessus.

      Vive Poutine ! vive Bachar ! vive Orban ! Vive Le Pen ! et vive Donald Trump!

      Supprimer
    3. Vive Poutine, vive Bachar ... Mais pourquoi tout par en couille juste après ... Que viennent faire les autres qui n'ont rien à voir ?
      On dirait du Jugnon dans le texte ... Le verbe être, l'absence argumentaire ... Le texte sale, bâclé ... Nihil ! Rien ! Les intentions prêtées ... Tout y est. C'est nul !

      Ces porcs d'allemands ont eu quand même vocation à construire l'Europe avec la France ou je me trompe.
      Etre borgne rend con !

      Benoît, combattant anti anarcho fasciste !

      Supprimer
  4. C'est Brautigan le blondard qui ressemble à Saint Louis ? Je parie mon dernier jean sortable qu'il ne s'est pas tapé la brune vicieuse qui se demande ce qu'elle fait à côté de ce plouc.

    RépondreSupprimer

ouverture du feu en position défavorable