mercredi 19 août 2015

Les canons de la théorie.

"Devant la crête de l'île de Sérifos, quand monte le soleil, les canons de toutes les grandes théories du monde échouent dans leur mise à feu.
L'intelligence est vaincue par quelques vagues et une poignée de pierres -chose étrange peut-être et pourtant capable d'amener l'homme à ses véritables dimensions. En effet, qu'est-ce qui, sinon, lui serait plus utile pour vivre? S'il aime commencer de travers, c'est qu'il ne veut pas entendre. Sans qu'il en prenne conscience, la mer Egée dit et redit sans cesse, depuis des milliers d'années, par la bouche du clapotis de ses vagues, sur l'immense étendue de ses côtes: voilà qui tu es! 
Et le dessin de la feuille du figuier sur le ciel le répète, le fruit du grenadier s'en saisit, et ferme son poing jusqu'à en éclater. Les cigales le reprennent en canon jusqu'à en devenir transparentes.
La mort peut être plus ou moins juste, je veux dire représenter plus ou moins une perte irrémédiable,  selon la manière dont on l'accueille. "

Odysseus Elytis, L'espace de l'Egée (L'échoppe, 2015)

1 commentaire:

  1. Angélique Ionatos a chanté des poèmes d'Elytis qu'elle a mis en musique, au Chambon sur Lignon, samedi dernier, un enchantement!
    "Le soleil sait" une anthologie des poèmes d'Elytis, traduits par A. Ionatos aux éditions Cheyne.

    RépondreSupprimer

ouverture du feu en position défavorable