mardi 18 août 2015

Last but not least: Sauf dans les chansons by Thierry Marignac

Mon ombrageux camarade Thierry Marignac avec qui je ne suis d'accord sur rien ou presque, a lu Sauf dans les chansons. Il a aimé, ce qui me fait plaisir car le bougre s'est toujours réveillé en colère et couché furieux.  C'est ici.
Peu de temps avant leur exécution, au Havre, en juin 2023.
On le remercie et on signale au passage la réédition de son Fasciste chez Hélios malgré un préfacier qui se sent obligé de cracher un peu facilement sur les contemporains et les collègues de TM qui pourtant n'a pas besoin de ça pour qu'on s'aperçoive que le bonhomme avait trouvé, dès ce livre, "le lieu et la formule" comme disait ce vieux Rimbaud.

6 commentaires:

  1. Thierry Marignac, est-il seulement d'accord avec lui-même ?

    RépondreSupprimer
  2. Vous ne vous renouvelez pas beaucoup, vous l'aviez déjà sortie il y a 5 ans celle-là. "Être d'accord avec soi-même" signifie sans doute répéter toujours les mêmes âneries, dont l'humour était éculé au premier repas de famille où vous avez eu ce trait de génie.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. La répétition du comique tous les cinq ans passe pour du comique de répétition auprès de l'archiviste russophile ...
      Ma phrase n'avait aucune autre valeur que comique. Et bien loin de moi l'idée de voir en vous un répétiteur de conneries ...
      Aussi bizarre que cela paraisse, je vous aime bien.

      Supprimer
  3. Leroy et Marignac, les Dupont et Dupond de la littérature française ? Le classieux Georges Carpentier contre le fougueux Marcel Cerdan ? N'en déplaise aux cons, quand on est libre d'esprit, on peut les apprécier tous les deux. Et comme tous deux se foutent de mon opinion... tout va bien !

    RépondreSupprimer
  4. Passons, Singe vert, passons, j'avais juste des doutes sur le comique en question la 2e fois, et loin d'être archiviste, j'ai juste une excellente mémoire, comme vous pouvez le constater, je fais attention à ce que vous racontez. Suis-je russophile ? Non, pas vraiment, je suis traducteur, c'est différent.
    Cher Claude, je crois qu'au contraire votre opinion nous importe à l'un et à l'autre. Dupond et Dupont en revanche, je crois que c'est assez comique, j'eusse aimé y penser avant vous. Si Jérôme se laisse pousser la moustache, j'en fais autant, pour la prochaine photo de groupe.
    Je pense que si jamais ces affaires passent à la postérité, ce dont je doute, on se demandera qui était Cerdan, qui était Carpentier, peut-être pas toujours le même.

    RépondreSupprimer

  5. Un auteur et aussi traducteur comme Thierry Marignac, toujours en avance sur son temps mérite haut la mains vos éloges. Il est toujours d'actualité malgré toutes les difficultés, car c'est un vrai artiste et un vrai travailleur comme traducteur ou interprète et journaliste, contrairement à bien d'autres dans le domaine de l'écrit.
    Vous croyiez le connaître ? si c'était le cas vous sauriez que ses réactions peuvent être facilement comprises dans un monde marchand. Je vous laisse je dois prendre le train et vérifier que les livres dans ma valise ne seront pas jugés anticonformistes.

    RépondreSupprimer

ouverture du feu en position défavorable