samedi 4 juillet 2015

Service de Presse de Jugan

Jugan sera dans les bacs le 3 septembre. En attendant vous pouvez (re)lire l'Ensorcelée de Barbey d'Aurevilly puisque Jugan en est une adaptation ou un remix ou un remake à l'époque contemporaine. L'exercice fut d'autant plus aisé que le roman de Barbey s'élève à la hauteur du mythe et que les mythes sont, par définition, hors du temps.
Le service de presse fut signé dans l'ambiance caniculaire d'un bureau rue de Condé, mais il y avait plein de jeunes filles en robes légères (stagiaires normaliennes spécialistes de Larbaud) qui vous apportaient de l'eau fraiche, comme dans l'Odyssée. 
Alors finalement, tout cela était assez agréable.

5 commentaires:

  1. payées correctement les stagiaires ?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Apparemment, oui. Il faut dire que La Table Ronde n'est pas vraiment une start-up libérale libertaire.

      Supprimer
  2. Rien qu'en lisant la quatrième de couv on sentait la référence excellente, rien de tel que Barbey, ce dandy hors du temps et de la médiocrité du temps

    RépondreSupprimer
  3. Cest la méthode Radiguet pour le Bal du comte d'Orgel : vous refaites un classique...

    RépondreSupprimer

ouverture du feu en position défavorable