vendredi 19 juin 2015

Encore un salopard de terroriste islamiste

Heureusement, il n'a pas tué de chrétiens d'Orient, juste des protestants blacks, de gauche en plus. On remarquera sa barbe qui a permis de le confondre.

14 commentaires:

  1. La société libérale engendre ce genre de monstres. C'est MoiJe qui prend le pouvoir ... "MoiJe veux vivre dans le monde que j'ai décidé qu'il existe, j'ai le droit puisque j'existe et que je veux." C'est la violence de la destruction du contrat social qui permet la violence de ce genre de haine.

    Je ne comprendrai jamais qu'on tue parce qu'untel est né.

    Je ne crois pas que les autres chrétiens s'offusquant du sort qu'on fait aux chrétiens d'orient se foutent de ce qui s'est passé chez Tonton Sam qui ressemble de plus en plus au Baron Samedi, sans pour autant qu'on puisse rejeter la faute sur les haïtiens mais sur les haïsseux !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ca va tout de même moins, beaucoup moins faire marcher le braillomètre, du côté des dégueulasses qui ont filmé Vincent Lambert, neuf nègres démocrates séchés pour le compte.

      Supprimer
  2. Réponses
    1. Ce goût de la coupe au bol blondasse chez les tueurs de masse racistes....

      Supprimer
  3. The clockwork US ...

    RépondreSupprimer
  4. Tu commences par te coiffer comme Jeanne d'Arc, ensuite tu entends des voix, puis tu milites dans des mouvements racistes et pour finir tu flingues des personnes dans une églises pour une question de couleur de peau.
    Moralité, méfiez vous des daltoniens qui ont une coupe de cheveux a la con.
    Nadia

    RépondreSupprimer
  5. Un chrétien blanc et blond assez fou et chrétien blond et blanc pour tuer le noir américain quand il envahit son église et son règne (le christ en son temple, armé et en feu) : c'est l'amérique et c'est donc l'occident, une horreur. Pourquoi personne dans l'Occident d'ici n'analyse ce geste en terme politique ? lien avec le KKK, avec les nazis américains ?
    Jugnon

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Qu'en sais-tu s'il est chrétien, tête de fion ? Il a crié Jésus est grand en perpétrant sa tuerie ?

      Supprimer
    2. Le Christ a dégagé les marchands du temple ? Et alors ? C'est un geste révolutionnaire anti mercantile.

      L'analyse politique est simple : l'anarchofascisme, fondement de notre ex-société où s'érigent en big brother, chaque crétin d'internet. Je twitte donc je suis. Le KKK né dans cette Amérique libérale aux relents de far west est le symptôme de cet anarchofascisme, retour à l'état de nature hobbesien.

      Le catholicisme, c'est le contraire ! Aimez vous les uns les autres !

      Supprimer
    3. Le singe, vous semblez assez ignorant en histoire américaine et en philosophie hobbesienne. Le catéchisme n'est pas un livre, vous savez.
      Jugnon

      Supprimer
  6. Je fais le pari, ami, et te laisse enquêter... moi, je sais. Le terrorisme blanc américain armé a ce visage, point barre. Tu veux quoi ? qu'il soit musulman ou hindouiste ? Il est certain de ce n'est pas un athéiste radical : nous quand on est contre, on fait dans le politique pas dans le métaphysique qui tue.
    Jugnon

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Les victimes non plus n'étaient pas athéistes radicaux.
      Et tout athéiste radical n'est pas forcément une victime. Il s'en trouve qui sont des bourreaux et des méchants ...

      Supprimer
  7. Le kkk, qui n'est pas tombé du ciel, est né précisément suite à la tentative trop peu connue de nombreux affranchis, ouvriers agricoles,prolétaires, petits fermiers, blanc et noirs, baptistes,anglicans,évangélistes,chrétiens qui en pleine période de fin de guerre, décident le vivre ensemble dans des coins isolés de campagnes, avec une expérience d'organisation communautaire allant parfois jusqu'à socialiser une partie de l'appareil de production. Des noirs attachés aux saintes écritures avec une forte influence de la religion juive, vivent, travaillent, s'inventent, avec des blancs chrétiens, dont on oublie aussi qu'une partie à vécu l'esclavagisme: les irlandais. Et la religion à ce moment là, est tout à fait déterminante dans la structure de ces expériences du prolétariat métissé. La réaction du capital ne se fait pas attendre, le KKK né avec sa stratégie de division, assassinat et viols sous faux drapeaux, etc etc... Les expériences communautaires se dissolvent. La haine et le ressentiment, comme toujours, sont les ingrédients universel de la division.

    Pardon pour ce paragraphe pédagogique, mais un peu d'histoire matérialiste restera toujours meilleur que des slogans à la con.

    tony

    RépondreSupprimer

ouverture du feu en position défavorable