vendredi 19 juin 2015

Débordé sur ma gauche

"Mais en regardant le monde, nous remarquons que ce niveau d’intervention humaine, fréquemment au service des finances et du consumérisme, fait que la terre où nous vivons devient en réalité moins riche et moins belle, toujours plus limitée et plus grise..." Laudato si', dernière encyclique du Pape François, sur la catastrophe écologique en cours et la nécessité d'une décroissance soutenable. C'est drôle, quand même, cette impression d'être quasiment débordé sur sa gauche par un pape. 
J'imagine la tronche des intégristes droitards, -leurs obscènes manips à propos de Vincent Lambert au nom de la "vie"- et autres idiots utiles du climatoscepticisme en lisant Laudato si', véritable programme écosocialiste qu'on peut lire ici dans son intégralité et où il est question de "maison commune". Ce qui fait toujours plaisir à entendre pour qualifier une planète exploitée à mort par quelques capitalistes comprador. 
Une néo-papiste, lectrice de Laudato si'

9 commentaires:

  1. Cela reste un pape, ce calotté : pas si culotté, jésuite quoi.
    Jugnon

    RépondreSupprimer
  2. Vous eûtes sans doute préféré qu'il baisse son froc et qu'il rote des blasphèmes en pissant sur un chiffon sur lequel aurait été écrit Wall Street, hurlant que Dieu et la finance c'est pareil.

    Or, cher anarcho fasciste, c'est tout ce qu'il y a de plus différent et le Pape François a montré tout le long de sa vie combien était différent le message du Christ. On peut rêver de massacres et de Révolutions mais cela nous mène en général à des lendemains qui chantent de la musique plus militaire que lyrique.

    Alors, le Pape n'est qu'un Pape ... Il n'a pas la bave aux lèvres, parle d'amour et de renverser les structures de domination (nietzschéennes). Il pense, il parle et écrit le Salut.

    RépondreSupprimer
  3. Difficile d'être aussi jésuite que son chef scout jésuite hein le singe ! je vous garantis qu'au niveau costume et adresse aux masses le fasciste n'est pas celui que vous croyez ! mais vous avez raison : Dieu vous aime et vous serez sauvé. Mamamia !
    Jugnon

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Il faut sortir de la bouteille à mouche, comme le disait Wittgenstein et se poser sérieusement la question : suis-je en train de construire mon propre piège en essayant de ne filtrer et interpréter les événements qu'en fonction de la représentation du monde qui m'arrange !

      Encore une fois, tout "penseur" que vous êtes, vous utilisez beaucoup trop le verbe être et le "je sais".

      Supprimer
  4. Et vous le singe ! vous voyez ce que vous racontez en parlant de Dieu, le pape, la foi, le salut et out le merdier chrétien ! c'est pas jojo non plus comme vision du monde qui arrange ! moi quand je serai mort, je serai mort ! vous : un grand vivant et une belle âme au ciel pour hanter les potes et les ex ! quelle horreur !
    Jugnon

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Nous serons deux au Paradis ...
      C'est écrit !

      Oui, je crois : Credo, ergo sum ! Je crois en Dieu et en tout ce qui s'en suit. Je crois au doux sourire du Pape François, à la petite Thérèse, à mère Térésa, à Julius Nyerere, au Secours Catholique, à la main tendu et à la vie éternelle.

      Supprimer
  5. Aveugles que vous êtes. Saisissez la main qui se tend, l'heure n'est pas à faire "le délicat" car les blés sont sous la grêle".
    http://lemoine001.com/2015/06/19/laudato-si-1/

    RépondreSupprimer
  6. Aveugles que vous êtes. Saisissez la main qui se tend, l'heure n'est pas à faire "le délicat" car les blés sont sous la grêle".
    http://lemoine001.com/2015/06/19/laudato-si-1/

    RépondreSupprimer
  7. Naomi Klein adoubée par le Pape, adoupe le Pape ...

    RépondreSupprimer

ouverture du feu en position défavorable