vendredi 19 juin 2015

Débordé sur ma gauche

"Mais en regardant le monde, nous remarquons que ce niveau d’intervention humaine, fréquemment au service des finances et du consumérisme, fait que la terre où nous vivons devient en réalité moins riche et moins belle, toujours plus limitée et plus grise..." Laudato si', dernière encyclique du Pape François, sur la catastrophe écologique en cours et la nécessité d'une décroissance soutenable. C'est drôle, quand même, cette impression d'être quasiment débordé sur sa gauche par un pape. 
J'imagine la tronche des intégristes droitards, -leurs obscènes manips à propos de Vincent Lambert au nom de la "vie"- et autres idiots utiles du climatoscepticisme en lisant Laudato si', véritable programme écosocialiste qu'on peut lire ici dans son intégralité et où il est question de "maison commune". Ce qui fait toujours plaisir à entendre pour qualifier une planète exploitée à mort par quelques capitalistes comprador. 
Une néo-papiste, lectrice de Laudato si'