mercredi 27 mai 2015

Entre ici, Martha Desrumeaux!

C'est pas pour dire, mais il serait temps de lui trouver une place au Panthéon, à elle. d'autant plus que la grève des mineurs de 41 fait voler en éclats les petites crapuleries mémorielles droitardes sur une résistance communiste qui n'aurait commencé qu'après la fin du pacte germano-soviétique. Mais bon faut pas contrarier la vulgate des disciples du tennisman François Furet.

6 commentaires:

  1. Après avoir refusé de se rendre à Moscou pour commémorer la capitulation de l'Allemagne nazie (et tout occupé qu'il était à vendre des armes au Quatar), Hollande réussit l'exploit de ne faire entrer aucun(e) résistant(e) communiste au Panthéon.
    Tu me diras, Manouchian et les siens ne rêvaient certainement pas d'être "honorés" par une pareille petite crotte social-libérale.
    fonzi

    RépondreSupprimer
  2. Des individus exceptionnels ont enfreint la ligne du parti, mais vous savez très bien que jusqu'à Barbarossa, l'ennemi du PC c'était le capitalisme et pas l'Allemagne.
    N'essayez pas de réécrire l'histoire, elle est archi connue.

    RépondreSupprimer
  3. Laissez donc dormir votre résistante dans un lieu paisible, un cimetière ... Le Panthéon, c'est froid, c'est laid et c'est mal fréquenté.

    RépondreSupprimer
  4. L'ennemi de Hollande c'est donc le communisme et pas le capitalisme. Il se dit pourtant socialiste.
    Il se trompe de combat, le communisme a disparu et le capitalisme triomphe partout. C'est à pleurer.
    MST

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Don Quijote se battait contre des moulin ... Lui c'est don qui pète !
      Singe Vert

      Supprimer
  5. Même avis que le Singe Vert : le Panthéon est un lieu pas fréquentable, froid, pompeux, sombre (mais ça ça pourrait être séduisant) et puis surtout l'élitisme républicain, on chierait pas "un peu" dessus ?!
    Blaireau 58

    RépondreSupprimer

ouverture du feu en position défavorable