dimanche 3 mai 2015

Encanaquons-nous!

Si la défense de la Civilisation Phrançaise signifie vivre dans un pays peuplé par, mettons, des Robert Ménard et autres boutiquiers roteurs,  poujadistes pétomanes ou punaises de sacristie, je préfère m'encanaquer définitivement selon la taxinomie ci-dessous exposée:
"Je crois surtout qu'il avait envie de vivre dans la brousse, de s'encanaquer comme nous disions là-bas. Vous ne connaissez pas ça. Il y a des Blancs qui restent Blancs ou que ce soit, des civilisés. Certains, comme les Anglais, se mettent en smoking pour dîner seuls sous leur tente. D'autres vivent avec une indigène ou avec plusieurs. Beaucoup boivent. Enfin, il y a ceux qui s'encanaquent, perdent le souci de leur toilette et de leurs manières et qui, après quelques années, se comportent à peu près comme des nègres."
Simenon, L'enterrement de monsieur Bouvet
Et en attendant de vivre à la colle avec des indigènes, de boire avec excès et de ne prendre aucun soin  de notre toilette, écoutons un grand encanaqué:



1 commentaire:

  1. Le Singe Vert5 mai 2015 à 11:11

    Punaise de sacristie, anacrate et aristarchiste, marié avec une jolie sénégalaise, je mets amicalement ma main dans la gueule à quiconque parlera de mes enfants comme de remplaçants.

    Merde !

    Moi qui suis d'extrême droite, c'est à dire généreux et amoureux de l'huamnité malgré ses travers, je n'aurai de cesse d'en vouloir à François Hollande, à la Sarkozette, à la famille Le Penible parce qu'ils sont le Grand Remplacement de l'Intelligence et de la Culture par la bêtise immonde.

    Le Grand Remplacement est blasphème contre l'humanité !

    Vive la France, vivent tous les pays du monde !

    Benoît, sacristain phobophobe

    RépondreSupprimer

ouverture du feu en position défavorable