vendredi 27 mars 2015

Low cost

On va encore dire que je vois le mal partout dans le capitalisme. 
Mais laisser aux commandes d'un avion un maniaco-depressif, ça n'aurait pas un léger rapport avec la philosophie du low-cost? 
Genre, "Eh mec, ta dépression, tu t'assois dessus. Et tu vas bosser ou tu caltes, ok?" ou "Le dingo, mets le sur German Wings sinon il pourrait nous foutre la honte sur les vols réguliers." Sauf que c'est pas France Telecom, un avion a 11 000 mètres d'altitude avec 150 passagers. Quand le gars se suicide, ça se voit tout de suite beaucoup plus.