vendredi 13 février 2015

Picardie, 300 km/h


Hasard objectif: relecture d'Une vie ordinaire alors que Le Monde du jour s'exalte, entre extase et effroi (modéré, l'effroi) sur le "transhumanisme", cet avatar ultime du positivisme. On restera donc, décidément, du côté de Perros et contre les robots, préférant être ému comme si nous allions "disparaître dans le moment."

6 commentaires:

  1. Puisqu'on parlait d'Hervé Prudon, camarade en mauvaise santé, il y a peu, je viens d'avoir de mauvaises nouvelles d'un autre ami du polar, un des rares pour qui j'avais du respect, et on reste dans le sujet :
    "mais notre pote hafed (benotman) au plus mal :
    grosse crise cardiaque. Il est a l'hosto en réa, dans une prison médicale avec deux portes : une qui
    donne sur la vie, une sur la mort. deux formes de liberté. En plus il a une guibolle en moins, car
    nécrosée suite à l'attaque…"
    Hafed, que j'ai rencontré chez Rivages autour de Guérif a sa propre version de l'indépendance, ex-braqueur non inféodé, auteur dont les accélérations psychotiques sont une leçon de style.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merde. Rencontré trois fois, effectivement un type bien et talentueux. Vie de chien.

      Supprimer
  2. D'après ce que j'apprends au fur et à mesure, Hafed est sorti du coma.
    Autres précisions :
    "Hafed est très entouré, sa femme, ses maîtresses, ses potes, ses fans… c'est même problématique pour l'hôpital (pompidou) de gérer ça, donc y'a des tours de visite. J suis allé deux fois, mais il dormait, sédaté —ils disent, pour qu'ils se repose.
    À vrai dire d'après ce que j'ai compris, son sort est sous réserve, on en saura plus cette semaine après toute une batterie d'analyse qu'ils lui ont fait. Putain de sort ! C'était son année : Kechiche a acheté son dernier roman pour l'adapter, il a deux bouquins prévus chez Rivage, des scénars en cours…il venait d'enregistrer une chanson.
    Il a été négligent avec sa santé, en même temps comme il a pas de couverture sociale, c'était pas simple, mais sa crise cardiaque il en a eu des prémices et ça, il aurait du être au courant… Faut toujours se renseigner sur son propre cas ! Bref, l'avenir nous dira !"

    RépondreSupprimer
  3. En Picardie, à 300 à l'heure aussi pour aller en garde à vue pour des syndicalistes de Goodwear : licencier ne suffit donc pas, encore faut-il faire des exemples à titre préventif pour plus de... soumission !

    http://blog.cgt-goodyear-nord.com/post/2015/02/17/GARDE-%C3%80-VUE-SALARI%C3%89S-ET-%C3%89LUS-GOODYEAR

    RépondreSupprimer
  4. Dernier message de l'ami qui suivait Hafed Benotman à l'hôpital :
    "A y est, il est parti Hafed. je viens d'avoir un coup de fil d'une de ses proches. On l'a débranché aujourd'hui pour voir si son cœur allait pouvoir marcher sans machine et non, il n'a pas tenu le coup. Il est mort sans avoir pu reprendre la parole… on aura eu droit à quelques sourires tordus à cause des tuyaux, quelques mimiques désespérées et c'est tout. Il aura eu une belle vie malgré tout jusqu'au bout. Dommage qu'il n'aie pas tenu le coup quelques mois encore pour voir éclore tout ce qu'il avait semé… Ainsi va la vie jusqu'à la mort ! "
    C'est fini. Que la terre lui soit légère.

    RépondreSupprimer

ouverture du feu en position défavorable