vendredi 23 janvier 2015

Toi aussi méfie toi des punaises de sacristie déguisées en alters...

Finalement, l'islamiste sera toujours plus supportable au catho intégriste (genre "anarchriste" avec des références de gauche orwellienne et décroissante pour égarer l'adversaire) que le communiste, le progressiste et même le laïcard oldschool. Ils écrivent des articles un peu fielleux ces temps-ci qui sous-entendent que, eh bien, si on y pense, les gars de Charlie, au bout du compte, ils l'auraient bien cherché un peu tout de même.
Ils font la fine gueule désormais pour la manif du 11 janvier au nom "que c'est pas bien quand même le blasphème" mais s'exaltaient aux manifs contre le mariage pour tous avec d'ailleurs des bus de barbus qui leur prêtaient main forte. Intégristes de tous pays unissez-vous contre la sodomie, le genre et contre la liberté d'expression, aussi. Mais évitez de parler de la misère sociale et de la lutte des classes, c'est sale.
Je m'en fous, Syriza va gagner dimanche. Et Lassana Bathily est devenu français: fais gaffe quand même, Lassana, il y a aussi des Français blancs qui sont de sacrées punaises de sacristie déguisées en jeunes alter
.
Je sais aussi que dans leurs schémas binaires, c’est quand même un peu con que ce soit des gens de gauche, des libertaires et des anars qui aient morflé à cause des barbus. Pas de pot, hein, vous nous soulez la tête avec l’islamogauchisme mais voilà que ceux qui refusent de se déculotter, justement, c’est cette gauche de la gauche que vous voyiez forcément en agent du Hamas. C’est oublier que ceux que les islamistes détestent le plus, ceux qu’ils éradiquent en premier, quand ils arrivent au pouvoir, ce sont les progressistes, les rouges, les partageux, les pédés, les femmes. 
C’est bête hein? 
Allez, un petit quizz.
Quel est le seul homme politique de premier plan buté en Tunisie au début du printemps arabe? Quel est le premier parti gazaoui dézingué par le Hamas à peine arrivé au pouvoir? Qui Khomeini a flingué en tête de liste dans les partis qui l'avaient aidé à renverser le Shah? 
Le pire ennemi du fanatique islamiste en dernière analyse, c’est pas le droitard islamophobe qui est islamophobe parce qu’il a perdu ce que l’islamiste a encore (domination masculine, féodalisme, foi aveugle). Son pire ennemi, c’est le mec qui dit "Merde à dieu'" et qui se fait enterrer au son de l’internationale.
E basta cosi!

45 commentaires:

  1. J'avoue que ces guerres de chapelle et de phobies m'échappent parce que je m'y intéresse peu, mais commencer la journée avec un papier en colère - et plein d'espoir - et don Luis, ça fout un peu de soleil au coeur ! Merci, Mr. Leroy !

    RépondreSupprimer
  2. MERCI, Jérôme. Là où nous en sommes : le pape et ses milices veulent en finir avec l'esprit humain et libre, c'est l'occase pour eux, c'est la fin du temps pour eux ! c'est "immédiatement" : "mort à mon vieux pote l'homme !" bavent-ils à la coupe. Pour nous, contre ça, ce sera : Rimbaud ET Lautréamont ! ou crever au BEAU milieu de l'humanité réelle !
    Jugnon

    RépondreSupprimer
  3. Le "dernier chic révolté" de l'autoproclamé anarchriste cache bien mal le fond de culotte douteux du réac féodo-intégriste qui sera toujours du côté des islamistes en dernier recours, ses potes en obscurantisme.
    Leur ennemi intime c'est l'esprit dit des lumières, au sens le plus large, qui nous unit au-delà des différences politiques. Faut voir comment ils crachent quand on leur en parle. Pire que des vampires en plein jour.
    Qui nous unit... à l'exception notable d'une partie pas négligeable de la gauche de la gauche qui a confondu critique des islamistes et racisme. Les anars libertaires de Charlie en ont assez souffert je crois...
    Nadia

    RépondreSupprimer
  4. Brave et Honnète Alain Jugnon : Le djihadisme c'est la faute à le Pape pour lui ! J'ai bien ri.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui oui ami, je dis bien djihadisme catholique comme je dis inquisition, antisémitisme chrétien etc : même combat.
      Jugnon

      Supprimer
    2. Je ne sais pas ce que vous prenez, mais j'en veux

      Supprimer
    3. On est en train de mesurer en nombre de morts humains les effets collatéraux nihilistes de l'invention du monothéisme. Je prends l'histoire de la pensée humaine de Feuerbach à Derrida.
      Jugnon

      Supprimer
  5. Si basta! ma è inutile arrabbiarsi cosi, Jérôme!
    A la question "La liberté d'expression, pour quoi faire?" la seule réponse possible: "Je te filerais bien mon poing dans la gueule, mais t'irais encore te prendre au sérieux".

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. ... ou bien t'irais couiner dans les jupes de ton papa s'il est rentré de la manif pour tous, THE absolute urgence comme chacun sait.
      Nadia

      Supprimer
  6. Merci beaucoup Jérôme Leroy de ce texte. Florence

    RépondreSupprimer
  7. Je ne pense pas que les djihadistes en aient quoi que ce soit à foutre des Lumières, chère et enivrante Nadia

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. ça c'est de l'euphémisme tiré aux forceps -;))
      Nadia

      Supprimer
    2. Comme votre tirade est magnifique mais creuse

      Supprimer
    3. Sauf que vous l'avez comprise de traviole parce que je ne parlais pas des jihadistes mais des cathos si peu sûrs de leur croyance qu'un simple dessin les offusquent. De tous ceux qui ne digèrent pas la laïcité depuis 110 ans et qui profitent de toutes les occasions, même un carnage, pour lui mordre les mollets comme des petites hyènes.
      Nadia
      C'est plus clair ?

      Supprimer
    4. J'avais compris...
      Mais en quoi les catholiques sont un risque en ce moment ?

      Supprimer
    5. Entre une "mutation anthropologique majeure" (sic !) parce que deux mecs se passent la bague au doigt et le serpent de mer du blasphème (re-sic) qu'on nous ressort régulièrement, ce sont à chaque fois des coins qu'ils tentent d'enfoncer avec leurs potes islamistes, qui défilent et protestent avec eux.
      La France est fille des lumières, pas de l'église.
      Nadia

      Supprimer
    6. Un bon catho est donc un catho mort ?

      Supprimer
  8. https://www.youtube.com/watch?v=rhyiqGIJQus

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tiens puisque on cause de John Lennon vous auriez de quoi bédave le singe ?

      Supprimer
    2. Toujours ! Je suis au taf, faut que je tienne le coup. Si cette putain de détection de fumée arrêtait de hurler, je serais heureux d'écouter mes Bob Marley tranquillement.

      Supprimer
  9. Ce matin, une pensée pour Georges Hage, qui fut "mon" député quand j'habitais à Douai et que j'ai pu rencontrer à quelques occasions...

    "E poi ci sono quelle persone belle da morire.
    Non belle in senso fisico.. belle e basta.
    Belle perchè quando sorridono illuminano ciò che le circonda.
    Belle perchè il suono della loro voce riempie l’aria.
    Belle perchè con un gesto ti rendono felice, belle perchè fanno parte di te e ti rendono migliore."

    F.Volo, Il giorno in più

    RépondreSupprimer
  10. Quand avons-nous écrit "c'est bien fait pour les gens de Charlie", ou autre sornettes ? Pas très bien compris.
    Pour ce qui est de l'islamisme, je pense que nous le dénonçons depuis longtemps, bien plus longtemps que les gauchistes qui sévissent sur ce blog et qui croyaient aux immigrés-musulmans-gentils comme prolétariat de substitution.
    JG, anarchriste

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui, bah ça, le coup de l'islamogauchisme, c'est certainement pas sur ce blog et l'islamogauchiste comme l'anarchriste ont une démarche de récupération commune: le gauchiste égaré croit se refaire une virginité avec l'islam et l'anarchriste croit que sous prétexte de citer trois penseurs de gauche, on va oublier qu'il est un ancien intégriste et à ce titre ne supporte pas le blasphème, donc la liberté d'expression, donc les Lumières. Et à ce moment là, il ressort son Michéa et il dit oui mais les lumières, c'est le capitalisme et le marxisme en même temps, alors vive le féodalisme décroisssant. Et mon cul, c'est du poulet aux hormones?
      JL, communiste français et républicain.

      Supprimer
    2. Cher Jacques de Guillebon, où voyez-vous écrit le mot gauchiste ici, qui signe "le gauchiste" ? je sais ici un communiste et un fort de café... j'y suis comme philosophe et poète... vous vous amenez comme "anarchriste", taratata !, quel effet ! vous n'avez pas honte depuis le temps (pas long heureusement jeune homme) de vous "faire",, comme chrétien de base un peu paumé des familles le beau titre d'Anarchiste ! allez voir chez les grecs !
      Jugnon-Socrate

      Supprimer
  11. Ton cul, je ne sais pas. Evidemment, nous sommes contre les Lumières. Mais ce n'est plus un problème, elles ont déjà échoué. Un ancien intégriste ? Où ça ? Nous sommes catholiques, donc imperméables à l'intégrisme, qui est la maladie des gens sans tradition. Par ailleurs, nous ne citons aucun penseur de gauche, à moins que le gauchiste ait mal lu Michéa, Marx et Proudhon.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Et c'est la tradition judéo-islamo-catho qui tient le flingue : la modernité quand elle met la lumière, elle te prend le flingue et te le met où tu penses, petit Kirilov à deux sous !
      Jugnon

      Supprimer
  12. Dans le genre "Anarchriste", Jacques Ellul avait tout de même un peu plus de gueule : https://choisistond.wordpress.com/2009/10/14/anarchie-et-christianisme/

    RépondreSupprimer
  13. Et donc ? C'est le "maître" livre des "anarchristes...

    RépondreSupprimer
  14. Ce commentaire a été supprimé par un administrateur du blog.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je veux bien qu'on m'insulte, mais pas anonymement, de grâce.

      Supprimer
  15. Certainement. Nous vous laissons d'ailleurs le loisir des insultes, aux anonymes comme aux tenanciers de ce blog et à leurs vassaux. Néanmoins, personne n'a encore répondu à la question : où donc les anarchristes se seraient-ils réjoui de l'assassinat des hommes de Charlie Hebdo ?
    Nous voulons bien qu'on médise de nous, mais pas qu'on nous calomnie.
    JG

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Personne n'a parlé de "se réjouir", pas d'hyperbole ou de subtils glissements qui inverseraient la charge de la preuve. La question est claire et je vous la pose. Estimez-vous oui ou nom que le droit au blasphème n'est pas négociable dans la république? Le problème est là, pas ailleurs.

      Supprimer
    2. Le droit au blasphème ... Ca avait quand même plus de gueule quand c'était interdit ... Mais bon, le droit au blasphème, c'est pas la garantie que les autres droits soient respectés.
      Ai-je le droit de m'insurger contre ceux qui utilisent leur droit au blasphème ? Ai-je le droit de blasphémer contre les blasphémateurs ? Style : balles tragiques chez Charlie, 4 morts et quelques demi-morts.

      Que les mecs de Charlie soient morts est une tragédie. Toute mort est une tragédie. Que les mecs de Charlie l'ait cherché, c'est une évidence : lorsqu'ils ont publié les caricatures danoises, c'était bien en réaction au mauvais vent qui soufflait en provenance de l'islamisme. Qu'ils aient mérité leur mort ... et même la mort, cela non !

      Supprimer
    3. Est-ce qu'en république, laisser faire l'apologie du terrorisme dans les rues de France est acceptable ou non?
      Non, on ne parle pas des sous-prolétaires franco-arabes, mais bien des milliers personnes sionistes, kippa sur la tête pour certains, cet été scandant et chantant le droit pour une armée étrangère de tirer à bout portant sur un camps de concentration, avec le motif fallacieux de la lutte contre l'antisémitisme, les preuves étant faîtes de la mascarade du LDJgate et de la collaboration policière en oeuvre ce jour là.
      La république n'a pas attendu les anarchrist et les sous-prolétaires des quartiers pour que ses petits notables jouent avec le feu, et la moraline d'aujourd'hui, à l'époque, a bien fermé sa petite bouche. Et ça voudrait donner des leçons?

      Supprimer
    4. Sur le blog Anarchrisme, ce brûlot du politiquement incorrect et con (quasi des terroristes dostoievskiens de la foi armée, ces cosaques là ! ), on lit : "Drôle d’époque que celle où les humoristes sont ainsi pris au sérieux" et le titre c'est "fini de rire ?" - vous vous prenez pour quoi les nanarchristes en herbe ? vous avez lu Charlie en 1970, vous avez compris ce que veut le Professeur Choron à l'époque, vous les béats du jésucri ! Non, vous ne savez rien alors laissez déconner les hommes quand ils savent qu'ils vont crever pour ce qu'ils pensent, juste pour ce qu'ils pensent ! rien à voir avec l'humour ça mon petit Guillebon ! tout à faire avec la mort et la liberté !
      Jugnon-Hara-Kiri

      Supprimer
  16. Pour info les amis : en février 2014 j'ai fait paraître ma grosse poilade athéiste chez Dasein éditeur (contre les nanarchristes), ici http://www.r-diffusion.org/index.php?ouvrage=DAS-28 - Dasein avait arrêté de publier il y a quelques mois à cause des cons et des crétins, aujourd'hui ils reprennent leur activité, ils sont bien fous, mais ils ont raison, il y a encore plus de cons, alors ils reprennent le travail - faut aider.
    Jugnon

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bravo, Jugnon. Tu feras en effet un excellent OS dans la connocratie de tes amis. A l'attaque !
      JG

      Supprimer
  17. "Ils écrivent des articles un peu fielleux ces temps-ci qui sous-entendent que, eh bien, si on y pense, les gars de Charlie, au bout du compte, ils l'auraient bien cherché un peu tout de même." Qui écrit ça et où ? Certainement pas moi, ni mes camarades, puisque, en tant que chrétiens, nous pensons que personne ne mérite jamais la mort.
    Par ailleurs, si vous voulez parler de "droit au blasphème", j'ai du mal à comprendre ce que cela peut bien vouloir dire. D'une part, parce que le blasphème n'est pas quelque chose de très important chez nous, et que blasphémer, je l'ai déjà écrit il y a trois ans, suppose d'adhérer à ce que l'on moque. Sinon, ce n'est pas un blasphème. Par exemple, si j'écris que Mahomet est un pauvre type, criminel en sus, ce que je pense, ce n'est pas un blasphème, puisque je ne suis pas mahométan. Je ne vois donc pas ce que Charlie aurait blasphémé, à moins que ses auteurs et dessinateurs eussent été musulmans.
    Pour la question du droit, consacrer le blasphème me paraît une absurdité logique. Si l'on blasphème, c'est contre les forts, les puissants, les dominants. Contre le système qui règne. Si je dis J'encule la République et tous ses gouvernants, là je blasphème. Mais je ne crois pas que ce soit autorisé. Bizarrement. Il n'y a donc pas de "droit au blasphème", ici. En revanche, si votre "droit au blasphème", c'est de dire pipi-caca le curé et la bonne soeur, vous pouvez tout à fait y aller, vous aurez même la bénédiction du pouvoir. Et ça nous en touchera une sans nous en faire bouger l'autre.
    Une dernière chose : les condamnations pour "blasphème" selon l'extension maximale de ce mot n'ont lieu que dans les pays musulmans. Allez demander à Asia Bibi ce qu'elle en pense. Et demandez aux bobos s'ils ont jamais entendu parler d'elle.
    JG

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Excuse Guillebon de me mêler de ce qui ne me regarde pas (je veux dire : Dieu) mais ... dire merde à Dieu, conchier Dieu, enculer son fils, sa Vierge et ses envoûtés de l'âme (là je me réfère à la philosophie d'Artaud dans le texte) c'est bien un blasphème pour tous les monothéistes, non ! vois-tu je suis Charlie justement parce que je suis athée et donc parce que j'emmerde Dieu même s 'il existe ! vive le blasphème, nom de Dieu !
      Et Guillebon pleurera un Père et une Mère...
      Jugnon

      Supprimer
    2. Le Catholique pleure le blasphèmateur plus que le blasphème. Jésus ressuscité a vaincu le blasphème que fut la Croix. Cela fut le blasphème ultime : tuer Dieu. Ce n'est pas Nietzsche ou qui que ce soit d'autoproclammé antéchrist avec l'assentiment des foules, des Etats, des maisons d'édition qui blasphème, c'est moi aussi lorsque je commets un péché, c'est à dire que je divorce de ce pléonasme qu'est l'amour de Dieu ...

      Que l'Esprit Saint enflamme nos coeurs et nos âmes afin que nous soyons tous réunis au Paradis pour contempler son Fils Jésus, notre Sauveur !!

      Supprimer
    3. Guillebon, tu aimes philosopher, philosophons alors.
      J'accuse le monothéisme historique (de la Bible aux frères Couachi, Emmanuel Mounier compris) de devenir aujourd'hui le terrorisme spirituel et politique du 21ème siècle. Je combats le monothéisme qui est en acte et en puissance le crime absolu contre l'humanité, dans la pensée, dans les faits et dans l'histoire. Je nie le nihilisme radical qui veut gueuler "Vive Dieu!" pour cacher une petite âme malheureuse qui couine : "Je ne suis Rien".
      Désolé, Guillebon, mais le poseur de bombes fin de siècle à la Dosto avait une autre gueule d'enragé que tes blagues en blogues et que ton gros bouquin de bon élève de Terminale sur l'anarchie et le christianisme pour les ados !
      Jugnon

      Supprimer
    4. Allez Jugnon, un peu de Bernanos pour la route :

      Vos diableries sont à la mesure de vos nerfs fragiles, de vos précieuses
      cervelles, et le Satan de votre étrange rituaire n'est que votre propre image déformée, car le dévot de l'univers charnel est à soi-même Satan. Le monstre vous regarde en riant, mais il n'a pas mis sur vous sa serre. Il n'est pas dans vos livres radoteurs, et non plus dans vos blasphèmes ni vos ridicules malédictions. Il n'est pas dans vos regards avides, dans vos mains perfides, dans vos oreilles pleines de vent. C'est en vain que vous le cherchez dans la chair plus secrète que votre misérable désir traverse sans s'assouvir, et la bouche que vous mordez ne rend qu'un sang fade et pâli. (Sous le soleil de Satan)

      Supprimer
    5. Magnifique Bernanos bien sûr !
      Guillebon à côté c'est le Jean Des Cars de Ménilmontant !
      Jugnon

      Supprimer
  18. Le singe, un monde moderne vaut mieux que ta messe mortifère et fermée sur son vide le dimanche. Bises, cher homme.
    Jugnon

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Un monde moderne qui n'est idéal que dans vos pensées ... Un monde où débarrassé de l'idée de Dieu, l'Homme serait libre, heureux et responsable ...

      Un monde où il faudra expliquer autrement qu'avec le verbe être, en quoi les marchands d'armes obéissent aux injonctions du monothéisme. Et symétriquement, en quoi, Mère Téresa est l'avant-garde de l'athéisme pansant les plaies de ce monde dirigé par le Vatican ...

      L'Homme n'est qu'un amas de poussière sans Dieu ... Regardez le depuis les enfers de Pluton, puis au travers des Actes des Apôtres où cette poussière prend toute sa splendeur.

      Supprimer

ouverture du feu en position défavorable