jeudi 8 janvier 2015

On est triste alors...

...on fouille les archives, forcément. Aux cantonales de 2004, à Lille, Charb avait fait gracieusement des affiches pour un candidat du Parti. Une avait fait scandale, elle disait "Je vote communiste et je t'emmerde". Mais il y avait aussi celle-là, qui complétait la série pour les Régionales et que je veux partager avec vous ce soir.

2 commentaires:

  1. J'avoue que je préfère l'autre ... Même si elle n'est peut-être pas très efficace électoralement.

    RépondreSupprimer
  2. on est triste alors les souvenirs remontent; Hara Kiri qu'on se passait, en cachette, dans les couloirs du lycée sous peine de le voir confisquer par les pions; le "bal tragique à Colombey" et encore, en Italie, pendant les années de plomb, quand on essayait de traduire (mal) l'humour de Cavanna, de Cabu ou de Wolinski pour les amis italiens.
    Quand nos larmes auront séché il faudra bien se demander pourquoi une telle horreur a été rendue possible; comment nous avons produit ces enfants pleins de haine, "car ce sont nos enfants" comme le rappelle André Gerin.

    RépondreSupprimer

ouverture du feu en position défavorable