vendredi 23 janvier 2015

"Je ne veux pas de conneries comme ça chez moi!"


                                                    
Je dis pas que Jean Yanne était un modèle de finesse, de féminisme et de progressisme. Mais bon, il y a quelque chose de profondément salubre là-dedans, quand on voit se dessiner sous nos yeux le nouvel ordre moral qui allie les dames chaisières barbues et les imams en voilette, à moins que ça ne soye le contraire. Faut dire que j'ai pu toute ma tête depuis qu'on m'esseplique la liberté d'esspression à la tévé comme quoi en fait ça dépend de ce qu'on essprime, la liberté d'esspression.


Il existe un pays où quand on blasphème, on prend des coups de fouet, on se fait mutiler ou lapider en public. Néanmoins, ce pays ayant refusé la théorie du genre puisque les femmes n'ont pas le droit de conduire et disposant d'importantes réserves pétrolières, il aura le droit à la double indulgence de la Manif pour tous et des Américains. Sacré Abdallah, t'étais un vrai malin.


Réarmement moral mon cul. Si tu veux sanctionner les comportements antirépublicains chez les mômes, rends d'abord la république républicaine.

10 commentaires:

  1. ...Et donne les moyens aux enseignants de transmettre des trucs et non de faire dans le mou, le chammallow prédigéré, la guimauve

    RépondreSupprimer
  2. Je ne sais pas si Jean Yanne était un modèle de quoi que ce soit, mais je l'aimais bien. Et la vulgarité, ça a parfois du bon, surtout face aux cons. (Et un film de Jean Aurel, tout de même !)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Mais, mais, mais... vous êtes Charlie !
      Nadia

      Supprimer
  3. Ça fait plus de dix ans que t'as raison, Jérôme !…

    RépondreSupprimer
  4. Mais pourquoi donc est-ce que vous énervez donc tant cher Jérôme ?
    Charlie (et vous-même et beaucoup d'autres) conchiez les curés, les curés vous le rendent bien, et nul n'est contraint dans notre pays à adopter les croyances de l'autre que je sache.
    J'avoue, en tant qu'anarcho-libéral-catholique à tendance masochiste (car je vous lis fidèlement), que les bras m'en tombent.
    Back to basics :
    Article 1
    La République assure la liberté de conscience. Elle garantit le libre exercice des cultes sous les seules restrictions édictées ci-après dans l'intérêt de l'ordre public.
    Article 2
    La République ne reconnaît, ne salarie ni ne subventionne aucun culte.
    Tout le reste est...littérature

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bien d'accord avec vous, cher Matthieu, et ce n'est manifestement pas vous qui mettez des coups de canif dans le contrat.!
      Et je ne conchie pas du tout, mais alors pas du tout les curés. Je les aime, moi, les curés, je suis culturellement catholique, c'est juste les intégrismes qui me défrisent et cette vilaine musique, une fois la fumée des rafles de kalach dissipées, sur le fait que le blasphème, quand même... Enfin bref, certains cathos, je dis bien certains se sont mis à chanter le même air ou presque que certains, et là aussi je dis bien "certains" petits décérébrés des quartiers, comme quoi, la religion, quand même, y avait des limites...Bah, non, dans la mesure où l'on vit dans une société économiquement libérale où tout est permis, il est permis de tout dire, même ce qui est le plus abject ou le plus offensant... On peut penser que dans une société réellement socialiste (genre Acte des Apôtres), les gens n'éprouveront plus le besoin de s'offenser par la parole pas plus qu'ils ne s'offenseront par la violence, notamment économique...

      Supprimer
    2. Oui, celui qui conchie le pape (pas les curés, c'est qui ?), c'est moi. Obligé, Artaud a commencé. Faut finir.
      Jugnon

      Supprimer
    3. Pauvre Jus-de-Fion et ses références cent fois trop grandes pour lui. Pas même amusant.

      Supprimer
  5. Parmi tout ce que m'évoque Jean Yanne, c'est la scène de la discothèque dans "Deux Heures Moins le Quart avant Jésus-Christ" qui est la plus chère à mon coeur. Quelle ne fut pas ma joie quand j'ai pu retrouver le morceau dans son intégralité sur YouTube :

    https://www.youtube.com/watch?v=ymUipfBBG8M

    RépondreSupprimer

ouverture du feu en position défavorable