dimanche 18 janvier 2015

Autocritique

Cécile Duflot annonce son soutien à Syriza pour les élections grecques du 25 janvier. Voilà un cas assez rare d'une politique qui m'énerve de moins en moins. Il faut dire qu'elle est de plus en plus à gauche en vieillissant, comme mézigue. Même si elle part de plus loin, à vrai dire. Je l'avais déjà trouvée impeccable lors de la mort de Rémi Fraisse Je regrette donc toutes les horreurs que j'ai pu écrire sur elle ici et là. 
Et puis ça tombe bien, comme ça je vais pouvoir dire, sans être taxé de machisme excessif, que dans son genre, je l'ai toujours trouvée hypersexy, en plus. Le genre copine de seconde, avec des hanches, qu'on raccompagne à l'arrêt de bus. 
Bon dieu, comme le temps passe.



5 commentaires:

  1. Elle est à la manœuvre et se verrait bien présidence de la cinquième république. Vous êtes ébloui par les formes mais ne vous trompez pas sur le fond (le fond de sa pensée bien sûr).

    RépondreSupprimer
  2. On est toujours magnanime avec les jolies brunes

    RépondreSupprimer
  3. Le flair, l'opportunisme, c'est à ça que l'on reconnaît les bons politiques...

    RépondreSupprimer
  4. Tiens, la version blonde sans philtres ...
    http://www.lemonde.fr/politique/article/2015/01/20/marine-le-pen-oui-nous-esperons-la-victoire-de-syriza_4559743_823448.html

    RépondreSupprimer
  5. Moi aussi j'aime bien les brunes pulpeuses, style copine de seconde.

    RépondreSupprimer

ouverture du feu en position défavorable