mercredi 3 décembre 2014

Propos comme ça, 16



Quand le patronat manifeste, il ne craint pas les débordements: son service d'ordre, c'est la police.

Il n'y a pas eu de faute professionnelle dans la mort de Rémi Fraisse. Bienvenue dans la France d'Yves Boisset.

Le problème, dans la Vème république, c'est que le président incarne la nation. Or les deux derniers se vantent quasiment de ne pas boire de vin et de ne pas lire de romans. Au pays de Blondin et du Chinon de chez Lenoir.
Après, on s'étonne.

 Je ne serais pas contre une petite émeute avant l'apéro.

Il décida, pour commencer, de ne plus adresser la parole aux gens qui n'avaient pas vu Je t'aime Je t'aime de Resnais/Sternberg et lu Lourdes, lentes d'André Hardellet. Ca allait lui reposer la voix.

1er décembre. Le seul patron que je salue aujourd'hui, c'est Saint Eloi, le patron des métallos.

Le bonheur est dans le loin.

Grève générale en Grèce ce jour contre l'austérité. La troisième en trois mois. Allez on prend un pari sur le temps accordé par les médias à cette info. S'il y a un temps accordé.

Gattaz: "Le patron a peur d'embaucher en France." Pauvre petite chose fragile. Si son métier est aussi traumatisant, au patron, il ne faut pas qu'il insiste. Qu'il laisse son entreprise à ceux qui y produisent effectivement la richesse. Et puis, le patron qui n'aura plus de boulot du coup, comme on n'est pas chien, on le fera vivre avec les minima sociaux. Il passera du statut d'assisté riche au statut d'assisté pauvre. Mais il sera plus tranquille. Comme quoi, on n'est pas méchant avec les patrons, au fond.

"Attendons l'hiver, il fera sombre, et qui sait? nous serons loin." Jean-Claude Pirotte, Cavale.

Comme souvent en français, tout tient à une préposition. Non aux patrons DANS la rue. Oui aux patrons A la rue.

"-Entendu. C'est d'accord. Un excellent couteau. Fait sur mesure. Vous êtes chasseur?
-On pourrait dire ça comme ça. Je traque un porc."
Dan Fante, Point Dumme

5 commentaires:

  1. L'ami Stendhal vous avez précédé dans votre intuition: « La magie des lointains, cette partie de la peinture qui attache les imaginations tendres (...) Par là elle se rapproche de la musique, elle engage l’imagination à finir ses tableaux ; et si, dans le premier abord, nous sommes plus frappés par les figures du premier plan, c’est des objets dont les détails sont à moitié cachés par l’air que nous nous souvenons avec le plus de charme ; ils ont pris dans notre pensée une teinte céleste. (...) Poussin, par ses paysages, jette l'âme dans la rêverie ; elle se croit transportée dans ces lointains si nobles, et y trouver ce bonheur qui nous fuit dans la réalité. (...) Telle est notre misère. Ce sont les âmes les plus faites pour ce bonheur tendre et sublime qu'il semble fuir avec le plus de constance. »

    RépondreSupprimer
  2. Parler des "patrons" en général, ça ne veut rien dire, cher Jérôme.
    C'est comme parler des "écrivains" en mettant dans le même sac Guillaume Musso et, par exemple, Jérôme Leroy.
    Il faut avoir la foi pour être aujourd'hui artisan ou patron de PME en France.
    C'est sans doute la même chose pour écrire.
    Et la dichotomie marxisante entre le patron et ceux qui créent effectivement la richesse m'amuse (entendons nous bien, je ne parle de l'oligarche du CAC 40) mais je ne vais pas me lancer dans de longs discours pour tenter de vous convaincre !
    Amitiés.

    RépondreSupprimer
  3. certes il n'y a rien de commun entre l'artisan plombier et le patron du CAC 40; le problème est que l'artisan plombier croit (on le lui fait croire) qu'il a des intérêts communs avec le patron du CAC; "la dichotomie marxisante" c'est une réalité; la lutte des classes aujourd'hui, c'est les patrons et le capitalisme financier contre ceux qui produisent effectivement la richesse; Waren Buffet l'a reconnu lui -même.

    RépondreSupprimer
  4. Merde, je recommence, cause clic trop rapide. Je disais donc: Photo du juge Fayard, non? Ça me donne envie de revoir ce film, et tant d'autres avec Dewaere. Quel type! Le plus classe, ça oui! Florence

    RépondreSupprimer

ouverture du feu en position défavorable