mercredi 31 décembre 2014

Finir l'année avec Henri Thomas, entre autres...

Dans mon souvenir je vois
une rue assez tranquille,
le soleil sur un pavois
de nuages immobiles.

C'est Paris chaud sous l'ardoise
et frais sous les marronniers,
le tabac, l'ennui la phrase,
et rôder pour  oublier.

C'est Paris comme avant-guerre,
diverse y fut ma jeunesse,
ô fatigue, ô nuit de pierre
et la soudaine allégresse.

Quelle chambre abandonnée
se souviendra des instants?
Il fait noir dans les années, 
le Temps mange ses enfants.

Henri Thomas, Le monde absent (1947)