samedi 27 décembre 2014

Finir l'année avec Fante (Dan), entre autres...

"...ou
qui sait
on se retrouvera nez à nez par hasard dans une allée
de ce marché de Venice qu'on aime tous les deux
-ou bien un de ces soirs en ouvrant un livre on
tombera sur une photo
ou sur quelques mots
emprisonnés
à l'époque où l'on disait
de cette chose qu'on a tuée
qu'elle n'aurait jamais de fin..."


Dan Fante, "On ferme" in Bons baisers de la grosse barmaid

1 commentaire:

  1. Cher Jérôme, si ce n'est pas encore fait, et si je peux me permettre, je vous conseille la lecture de Dommages collatéraux, l'héritage de John Fante, chez 13e note…

    RépondreSupprimer

ouverture du feu en position défavorable