mardi 30 décembre 2014

Fétichisme

Brocanteuse ouverte entre deux bourrasques à Veules-les-Roses. 2 euros le blot. Ce fétichisme du vieux poche. En même temps, Diane Lanster c'est un sacré roman. Souvenir très lointain d'un film ou d'un téléfilm avec Jacques Spiesser. Vérification faite, c'est un téléfilm réalisé par le même metteur en scène qu'Un homme qui dort de Perec, Bernard Queysanne. En voilà un qui a une filmographie cohérente. Si un de nos aimables abonnés, par miracle, avait ça (Diane Lanster) en stock, genre enregistrement sur DVD, ça nous ferait nos étrennes.
Après on lira Ramuz dans la chambre de nos 17 ans. Ca, plus les nouvelles qui viennent de Grèce, on a vu pire comme fin d'année.

"Des sourires et des oeillades, des battements, des frous-frous de jupe rêche, des gestes amples et précis, une hauteur du corps et de l'âme, on regarde ma bibliothèque, on commente, on veut bien un livre, on accepte un verre de whisky, on donne des nouvelles de l'atelier, on se regarde dans la glace, on abaisse sa jupe sur des genoux sages, on répand un parfum féminin inodore mais non sans saveur. On ne parle de rien, on se tait, on est bleue et blonde, on est dans la lumière immense et sèche, on est dans l'ombre, et on parle de tout, de vie, des potins de l'atelier, on visite un malade et on s'admire de le visiter, on s'émerveille de sa propre bonté."

 Jean-Didier Wolfromm, Diane Lanster, (Grasset, 1978)

3 commentaires:

  1. SGDG, mais essayez donc ça, pour voir...
    http://kinozon.tv/poisk.php?toSearchType=&toSearch=Diane+lanster
    Et bonne année...

    RépondreSupprimer
  2. "La grande peur dans la montagne", on ne dit pas assez de bien (à mon avis) des écrivains suisses. Ramuz, bien sûr, mais aussi Chessex qui admirait Ramuz; ils savent faire surgir les peurs primitives, décrire les refoulements de communautés villageoises; je pense à "L'ogre de Ropraz", par exemple.

    RépondreSupprimer
  3. "Le vampire de Ropraz" et non "L'Ogre"...autre roman plus connu de Chessex.

    RépondreSupprimer

ouverture du feu en position défavorable