mardi 16 décembre 2014

Eric-Michel Zemmouellebecq: même pas peur!

Brisant des tabous, Eric-Michel Zemouellebecq ne laissera personne indifférent
Evénement littéraire de la rentrée de janvier. Le premier roman de Eric-Michel Zemouellebecq: La soumission française du suicide dans ta soeur la pute djihadiste.
Ce sera sulfureux mais sans concessions et cela va briser de sacrés tabous. 

Evidemment, l'auteur sera victime d'une conspiration du silence bienpensant bobopédéraste de soixante-huitards libéraux libertaires suppôts de l'Empire du Bien mais Eric-Michel Zemouellebecq saura la dénoncer lors des 124 émissions télé, des 243 émissions radio auxquelles il sera invité et des 981 entretiens qu'il donnera à la presse.

13 commentaires:

  1. "Les briseurs de tabous sont les intellectuels organiques du néo-libéralisme" (Eric Fassin, "Regards" 2/12/14). Aujourd'hui la pensée dominante, le "politiquement correct"c'est le néo-vichysme de Zemmour et les bavasseries de Houellebecq. Oui, nous sommes dans "la soumission durable" à l'ordre établi qui prêche les catastrophes pour nous faire accepter "le moindre mal" de Valls et Macron. Quand allons-nous nous réveiller (comme les grecs ou les espagnols)?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Vous pensez vraiment que les délires vychistes de Zemmour poussent les gens dans les bras de Valls et de Macron ???
      J'ai plutôt l'impression du contraire.
      Je ne sais pas s'il est "politiquement correct", l'affreux, mais pensée dominante assurément.
      Les Grecs se réveilleront le jour où ils imposeront les armateurs et le clergé.
      Nadia M

      Supprimer
    2. Je ne parle pas des "gens" en général mais d'une grosse partie de la "gauche" en particulier.
      Il me semble que ça bouge en Grèce; Tsipras monte dans les sondages à l'approche des prochaines élections.

      Supprimer
  2. Je ne vois pas du tout le lien entre Houellebecq et Zemmour, j'eusse aimé que vous nous l'expliquassiez plus posément...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. http://bigbrowser.blog.lemonde.fr/2014/12/17/soumission-la-fiction-de-houellebecq-qui-met-lislam-au-pouvoir/ Voilà, cher ami.

      Supprimer
    2. J'ai eu beau suivre le lien que vous avez indiqué à Missa Sine Nomine, je ne vois toujours pas le rapport... N'allons pas trop vite...Houellebecq est un showman moins sinistre que Zemmour. Les jeter dans le même bouillon c'est commode mais pour l'instant peu fondé. N'engraissons pas la bête avant l'heure...

      Supprimer
    3. Il est bien entendu que le talent de Houellebecq, peut-être même un peu plus que ça n'est pas en cause, il est évident qu'en littérature seul compte le talent et le style. Soumission sera peut-être un bon roman.
      Il n'empêche que le positionnement marketing du sujet qui surfe sur ce qu'il y a de pire en France aujourd'hui révèle une belle ordure.

      Supprimer
  3. H et Z, c'est la figure biface (l'écrivain de droite et son intellectuel sans complexe) du nihilisme qui produira en actes et en idées le fascisme de 2017 et après, bien sûr. Quand le chien-chien goûte le sang, il devient le loulou à sa cheftaine fasciste : la capo Marine.
    Jugnon

    RépondreSupprimer
  4. Houellebecq de ce toucan qui tout ce boucan ? (Merci Eric Chevillard)
    Houellebecq est un petit mec sans importance. Tout comme Céline. Il faut bien que l'époque aime la facilité pour s'intéresser à un journaliste et un ponctualisateur, un typographe ...
    Le racisme, ce n'est pas tellement Zemmour ou Houellebecq, c'est cette mondialisation qui engendre asservissement des peuples et violence économique. Les Grecs se la font mettre par les Teutons. Et l'Afrique est le terrain de jeu des boîtes sinoques cyniques et sino-occidentales ... Résultat, immigration pas choisie par les migrants, dégueulasseries au Pakistan, barrière électrique au Texas et violence policière en Hollandie ...

    Houellebecq et Zemmour ne sont que le prolongement de cela, la petite boule de Noël sur le sapin.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. "Tout comme Céline", vraiment? Céline ne jouait pas les clodos marginaux, il l'était vraiment. On ne peut pas dire qu'il ait eu beaucoup de "groupies" et qu"il ait vendu énormément de livres de son vivant. Houellebecq ricane sur l'époque mais ce n'est qu'une pose; cynisme absolu.

      Supprimer
  5. L'essai de Zemmour est sorti, chacun a pu juger sur pièces.
    Le roman de Houellebecq n'est pas sorti et chacun jugera le moment venu.
    Le "pitch" est provoquant, les attachés de presse de Flammarion font un bon boulot et surfent en effet sur la vague. Le roman sera peut-être beaucoup plus subtil que ce que l'on en sait pour le moment. En tout cas, Houellebecq capte bien l'époque et ses tendances mortifères.
    On en reparle le moment venu !
    Joyeux Noël à vous Jérôme.

    RépondreSupprimer
  6. Plus de 2 millions de morts, d'arabes, arabes musulmans pour la plupart, en un peu plus de 10 ans par les bombes made in Occident. L'islamophobie commence quand on critique tranquillement l'islam en faisant semblant d'oublier le contexte, un peu à la manière des anti-sémites de jouer aux laïcards quand les juifs commençaient à se faire ratonner .
    Houellebecq a du talent, Dieudonné en a aussi... Il va être assez révélateur de voir le deux poids de mesure de la crapulerie médiatique...

    Jean

    RépondreSupprimer

ouverture du feu en position défavorable