mardi 25 novembre 2014

Petites fugues, jour 1

Hier, Besançon (Lycée Tristan Bernard), Saône (Collège de Saône), Bibliothèque de Genne (18 personnes pour 700 habitants!), dans une belle cave voutée, au-dessous de l'école. Temps printanier typique des automnes du Réchauffement. Rentré à minuit pour apprendre que L'ange gardien allait être traduit...en grec moderne, autant dire la langue que l'on trouve la plus chic de la Terre avec le portugais.
Cela mettait un point d'orgue à une journée où les belles rencontres et les belles personnes se sont succédé. On détaillera plus tard.


J'ai bien aimé le côté rénovation urbaine dada de la tour des 408. C'est trop grand, t'en coupes une tranche!

13 commentaires:

  1. Joli gateau que cette tour 408 coupée.

    Mélenchon de Paris, s'offusque en avance du discours pacifiste en forme de coup de pieds aux fesses dont le Pape l'habitude ... Pourtant, j'aurais vu quelques points de convergences entre cette dénonciation du cimetière méditerranéen, la dignité conférée par le travail.

    On a eu droit à une pirouette puisque le camarade (quand il a le temps) a dénoncé ceux qui applaudissent lorsqu'on parle de cimetière pour la Méditerranée. Mais n'aurait il pas dû huer tout le discours ?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ce pauvre Mélenchon a encore perdu une occasion de se tenir tranquille; c'est au-dessus de ses possibilités; il a dénoncé ceux qui applaudissent lorsqu'on parle de cimetière pour la Méditerranée...je me demande si ce ne sont pas les premières atteintes d' Alzeimer.

      Supprimer
    2. Ce grand con de chef chrétien anti-marxiste confond comme d'hab dignité et liberté, emploi et travail... le tango de la papesse blanche du vatican c'est plutôt : danse avec moi mon krupp et chérissons nos pauvres car les voies du saigneur sont capitalistes...
      Jugnon

      Supprimer
    3. Antimarxiste ou marxiste pour les libéraux à la sauce Nietzsche ou Zemmour ... Le charabia Jugnonien est si obscur qu'il me rappelle les heures les plus sombres de notre histoire, c'est à dire celles que nous vivons ...

      Le Pape gueule contre les injustices et vous, feignant de les combattre, vous les renforcez avec vos vivas dès qu'on s'en prend à l'Eglise ...

      Supprimer
    4. Pas si obscur mon Singe car vous réagissez en n'étant pas d'accord à propos de ce que je dis de votre pape. Je m'en prends à l'Eglise en philosophe et en solo et j'écris contre Zemmour et le pape car les deux larrons n'ont rien d'anticapitaliste ni de marxiste mais tout d'obscurantistes droitards et fiers de l'être. Le "pauvre" pour le pape et Zemmour c'est le même : le petit blanc con et fier à la fois. Marine Le Pen aime son Zemmour, son pape et son Eglise.
      Jugnon

      Supprimer
    5. Eh bien voilà : le chrétien parle enfin clairement. Il a compris pourquoi il est chrétien, il dit non. Le nietzschéen dit oui, c'est pour cela qu'on écoute quand il parle.
      Jugnon

      Supprimer
    6. C'est la Sainte Vierge qui dit oui. Le nietzschéen est pour rien et contre tout, sauf les grandes brutes blondes ... Le Nietzschéen dit non à tout même à son non. Non signifie d'ailleurs Nietzsche, oh, Nietzsche.

      Mon non à moi était une manière de contredire vos assertions sans arguments dont vous vous êtes un producteur stakhanovien. Mon non est en fait un oui à la Vérité, puisqu'il est non à vos mensonges.

      Le Pape doritard ? Mais pourquoi les droitards lui tombent dessus le traitant de marxiste ou que sais-je ? Et pourquoi, vous, anarcho traffiquant lui tombez dessus ? Quel est votre point commun avec cette droite honnie ?
      Réponse : la détestation de la seule force pacificiste réellement efficace contre les injustices et votre individualisme forcené ...
      L'individualisme est de droite ... Rien au-dessus de moi ...

      Supprimer
    7. C'est un peu court jeune homme.
      Votre pape et votre dieu ne devraient pas ainsi vous empêcher de lire, de comprendre et de savoir. A ce rythme là vous allez bientôt m'avouer que vous avez vu sur internet que Mélenchon va appeler à voter Le Pen en 2017 et que vous le savez parce que vous croyez.
      Essayez ça cher intouchable : pas de pape, pas de dieu, pas de peur !
      Jugnon

      Supprimer
  2. Bonsoir Jérôme Leroy !
    Et merci pour l'agréable moment de convivialité vécu en votre compagnie.
    Peut-être n'oublierez vous pas Gennes pour le rare souvenir d'une balade nocturne d'après couvre-feu dans les sombres venelles du village, ce qui vous aura sans doute quelque peu dépaysé, vous qui, d'après vos dires, restez avant tout un citadin pur et dur !
    Une lectrice enthousiaste - Marie-France.

    RépondreSupprimer
  3. Certainement pas Marie-France! Au moins, on n'a pas été attaqué par les renards!
    On croit rester un petit moment, et ça dure toute la soirée. j'espère qu'on vous a pas trop "fait la vie".
    Des bises.

    RépondreSupprimer
  4. Ils se sont amusés les innovateurs urbains à une certaine époque! La Grette, Sarcelles, etc...

    RépondreSupprimer

ouverture du feu en position défavorable