vendredi 17 octobre 2014

Propos comme ça, 13

Emmanuel Macron: "L'assurance chômage n'est pas un tabou à gauche"
Mézigue: "La lutte armée non plus, en fait."

Gauche.
En Bolivie, Evo Morales réélu au premier tour et pour la troisième fois, dédie sa victoire à Chavez et Fidel Castro.
En France, on a Emmanuel Macron.

Eric Zemmour aurait lu Dora Bruder de Modiano hier soir . Pris de honte, il se serait réfugié chez les Bénédictins, où le fantôme du facétieux mystique Max Jacob, mort à Drancy en 44, l'aurait accueilli avec les mots suivants: "Pauvre con."

Il aura passé sa vie à chasser midinette à quatorze heures.

On aura beau dire, les gens qui vous parlent de racisme anti-blanc, c'est quand même souvent parce qu'ils sont de bons vieux racistes anti-bougnoules.

Ce qui aurait été bien, c'est que la tehon de BHL avec sa pièce de théâtre nous consolât du succès de Zemmour. Eh bien, même pas.

Manif pour tous, Zemmour, etc.... La rebellitude de droite, c'est quand les enfants de Thiers se mettent à parler comme Guy Debord. C'est à la fois indécent et rigolo.

20 commentaires:

  1. Qu'il est beau ce film !
    Il faut que je le revois ...
    C'est qui Zemmour ? Il est déjà oublié, il suffit de ne pas avoir la télé, mais on continuera à se repasser en boucle ce chef-d’œuvre.

    RépondreSupprimer
  2. Oui, cher Jérôme, mais j'éprouve une certaine gêne à voir ce film splendide associé au nom de ce crétin de Zemmour - qui, malgré tout, je pense, a dû lire Modiano. Et ça n'a rien changé...

    RépondreSupprimer
  3. Zemmour représentant de la superstructure ... Reflet du capitalisme mondialisé où le prolétaire-esclave est importé et balancé à la poubelle.
    Il n'y a pas de pensée Zemmour. Un certain goût de la provocation de droite ... "Pourquoi je n'ai pas le droit de dire ça ? Je ne vois pas alors je le dis ..." Et c'est sans doute ce qu'il y a de jouissif dans cette attitude, c'est de voir des bonnes consciences qui n'ont pas connu Vichy s'offusquer et rivaliser d'indignation, se prétendant antiracistes alors qu'elles sont le racisme, elles sont les causes d'un monde raciste.

    Chaque jour, en France, des milliers d'immigrés récents travaillent longtemps et tard pour quasiment rien. Personne n'y fait rien : ni Hollande, ni Valls, ni Lepen, ni Sarko, ni Mélenchon. Ils s'occuppent tous de leur guerre de superstructure en s'envoyant à la figure les causes du mal français sans s'intéresser pour de vrai à la merde. Parce que finalement, ça salit ...

    RépondreSupprimer
  4. "les enfants de Thiers se mettent à parler comme Guy Debord" ?
    Vous avez vu ça où ?
    Vous êtes certain que vous ne confondez pas avec un certain Jérôme Leroy, stalinien bon teint qui cite Debord sans jamais avoir compris que celui-ci vomissait les staliniens ?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. D'où tenez-vous que je suis un stalinien bon teint? Vous croyez être le seul à savoir que Debord vomissait les staliniens? Vraiment? Je pressens en vous l'anarchriste énervé de voir son imposture de petit kto intégriste déguisé en décroissant de plus en plus visible puisque finalement au bout du compte vous n'êtes que les troupes de choc de la vieille bourgeoisie la plus réactionnaire.

      Supprimer
    2. Et quand tu voles les mots de la révolte aux pauvres alors que tu leur as déjà volé la plus-value, seule une balle dans le genou peut ramener un peu de décence.

      Supprimer
  5. Zemmour est un enfant de Pétain.

    fonzi

    RépondreSupprimer
  6. Euh, parlons peu mais franc (oui, je sais mais, malgré tout, cet adjectif est encore utilisable et ce longtemps même après Vichy) le film... son titre, c'est quoi ?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Nous nous sommes tant aimés d'Ettore Scola

      Supprimer
    2. merci... faudra que je le voie un jour tout de même... j'ai beaucoup de trous cinématographiques de cette époque...

      Supprimer
  7. "On aura beau dire, les gens qui vous parlent de racisme anti-blanc, c'est quand même souvent parce qu'ils sont de bons vieux racistes anti-bougnoules." C'est tellement vrai.
    Mais pourquoi s'arrêter en si bon chemin ??
    Les blaireaux qui pleurnichent sur les méchantes féministes sont souvent de gros machos misogynes.
    Et les familiaristes de la manif pour tous ont bien du mal à refouler leur homophobie rabique...
    Comme Zemmour cumule, il a les trois, on dira un jour "tu as vu le Zemmour" pour parler d'un beauf.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Rappelez-nous ce qu'était la position du P.C.F. sur l'homosexualité, quand le P.C.F. avait encore une vocation historique et une utilité sociale, qu'on rigole un coup ? A mi-chemin entre le camp de travail et l'internement psychiatrique, si mes souvenirs sont bons (et ce encore dans les années 70-80). Comique, somme toute, ce passage de la gauche aux pédés. C'est pourtant un prolétariat de substitution bien décevant : la plupart sont des bourgeois, mènent des vies bourgeoises, ont des goûts bourgeois et ont à peu près autant de conscience politique que Jérôme Leroy d'indifférence politique (exceptées leurs notables tendances fascistes, d'ailleurs - il suffit de voir le FN). L'acceptation de l'homosexualité par la gauche est allée pile-poil avec l'acceptation du libéralisme, mais il faut avoir la conscience un peu lucide pour s'en apercevoir. En effet, vu les premiers effets de la gaytude aux USA dès les années 70 (consumérisme, ségrégationnisme, communautarisme, etc.), on comprend que la gauche communiste d'alors se détournât alors des homos avec une telle violence.

      D'ailleurs, il faudrait dire une fois pour toutes que cette loi sur le "mariage" pour "tous" est une loi de droite : la famille, le mariage, le patrimoine, l'héritage sont des valeurs de droite. D'ailleurs les anglais, moins fous que nous, l'ont bien adoptée sur ces principes : "C'est parce que je suis conservateur, et non pas malgré que je le sois, que je suis en faveur du "mariage" pour "tous"", a déclaré David Cameron. En voilà un qui a compris. Dans une société de gauche, on supprimerait l'héritage, on en étendrait par les bénéficiaires.

      Supprimer
    2. Jérôme Leroy vit comme il veut et ne laissera certainement pas des gens qui lui donnent des leçons sur le PCF alors qu'ils sont dans la réaction la plus crasse pour mieux faire le lit du libéralisme en décider autrement. Ce salmigondis où se mêlent attaques personnelles et attaques politiques politique montre en tout cas que le stalinisme n'est manifestement plus une spécialité communiste. Et si c'est une loi de droite, ça devrait vous plaire. On lutte contre le mariage gay mais on n'est pas plus énervés que ça par la guerre aux pauvres, aux immigrés, etc...Vous êtes assez risible et ceci était votre dernière intervention chez moi.

      Supprimer
  8. Et puis il y a ceux comme Laguiller qui travaillent dans une banque et critiquent le capitalisme et ceux qui critiquent Zemmour et travaillent pour Causeur. Certainement les plus imbéciles qui soient.
    Hervé.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ca serait plutôt Pierre Hervé. Et je ne suis pas l'anonyme conservateur du haut.

      Supprimer
    2. Laguiller n'occupait pas le même poste que Macron dans la banque et il faut bien gagner sa vie; on est ravi que vous échappiez à ces contingences triviales.

      Supprimer
  9. Cher Jérôme,

    Et la guerre Schiffter/Jaccard, qu'en pensez-vous?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'en pense que j'aimerais bien être casque bleu.

      Supprimer
  10. l'avenir fasciste d'Eric Zemmour dans la France pétainiste de 2020 c'est un nazisme français : Lacombe Lucien qui prend la tête française de Himmler pour parler à la radio nationale. Ce n'est pas ce qui nous attend, c'est ce qui nous fait combattre aujourd'hui contre les Zemmour, Finkielkraut, Camus (Renaud).
    Jugnon

    RépondreSupprimer

ouverture du feu en position défavorable