jeudi 16 octobre 2014

Potlatch pour Frédérick Houdaer



A Frédérick Houdaer



Parfois
le monde est tellement
gris
vain
vétilleux
vulgaire
paranoïaque
cruel
et surtout surtout
sans le moindre intérêt
que j’ai l’impression
fugitive mais atroce
que les poètes n’ont jamais existé
que les manuels de littérature
sont vides ou presque
que Rimbaud Aragon
Apollinaire Larbaud
Réda Thomas Toulet
et tous les autres
ne sont jamais nés
sinon dans mon hallucination
d’homme fatigué.


©jerome leroy 10/14