jeudi 4 septembre 2014

Au chic communiste, 18

Marina Ginesta, combattante  espagnole de 17 ans, sur les toits de Barcelone en 1936, pendant la guerre d'Espagne.

5 commentaires:

  1. Merci cher Jérôme pour cette photo magnifique. Pouvez-vous me dire où vous l'avez dégotée ? Les photos en couleur lors de la guerre civile espagnole étaient plutôt rares et plutôt dans l'autre camp…

    RépondreSupprimer
  2. Marie Ginesta, elle est assez connue. Encore vivante, il y a deux ans. La photo est colorisée, bien colorisée mais colorisée.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui, meci Jérôme, j'ai lu des choses sur Marina... Mais la colorisation m'avait dérouté... Saloperie de numérique ! (faudra un jour qu'on évoque le rôle des communistes en Espagne...)

      Supprimer
  3. «C’est une belle photo, elle reflète bien nos sentiments de l’époque. Le socialisme était arrivé, et les clients de l’hôtel étaient partis. Nous nous étions installés au Colón, nous mangions bien, comme si nous étions des bourgeois, racontait Marina Ginestà en 2008 à l’agence EFE, évoquant le cliché désormais célèbre de Juan Guzman. Certains disent que j’ai sur la photo un regard captivant. C’est possible, car nous vivions avec le mythe de la révolution prolétarienne et les images d’Hollywood, de Greta Garbo et de Gary Cooper.»

    Maria Ginesta est décédée en début d'année

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. oui, à 94 ans, la lutte ça conserve!
      on pense à "Pour qui sonne le glas" ou à "Mourir à Madrid" et aussi à
      "Pero igual que combatimos
      Rumba la rumba la rumba bam bam!
      Prometemos resistir,
      Ay Carmela, ay Carmela"

      Supprimer

ouverture du feu en position défavorable