samedi 21 juin 2014

L'éternel retour


L'été. 
C'est à dire, évidemment, l'éternel retour. 
C'est à dire, évidemment, la toute divine Catherine Spaak qui se réveille, adolescente, dans La Parmigiana, version amusée et sensuelle de La belle matineuse façon Dolce Vita.
Une minute et vingt neuf secondes d'éternité. 
Je vous aime.