samedi 21 juin 2014

Didier Migaud nous a quittés

Didier Migaud, président de la Cour des Comptes, magistrat intègre, vient de nous quitter. En effet, ayant décidé un audit du coût pour la Nation de la casse sociale engendrée par les recommandations de la Cour des Comptes depuis dix ans, il s'est aussitôt tiré une balle dans la tête à la lecture des résultats, après avoir abattu tous ses collègues. 
Ciao, Didier, tu étais un grand monsieur.
(source FQG)
Le peuple, effondré, a explosé de douleur à la disparition soudaine de Didier Migaud.



4 commentaires:

  1. Panache et hermine blanche ! Et chaque jour d'avantage la tête de Yul Bruner.
    Un socialiste comme on les aime : content, plein et délié.
    Jules.

    RépondreSupprimer
  2. Cher Jérôme, vous êtes bien injuste avec M. Migaud qui est effectivement un homme intègre, travailleur, et qui a plus de risques de se tuer à la tâche qu'en se tirant une balle dans la tête... Sur le fond, depuis Philippe Séguin, la Cour des Comptes a pris une nouvelle dimension et s'impose comme un élément essentiel de la séparation des pouvoirs, principe démocratique qui n'est hélas pas dans la tradition française... Heureusement qu'elle est là pour dénoncer les dépenses somptuaires des élus locaux, les décisions absurdes des administrations centrales, les décisions jamais suivie d'effets des gouvernements, le maquillage des comptes publics par Bercy, les promesses non financées ... Bien à vous.

    RépondreSupprimer
  3. Et il porte l'hermine patibulaire quand accourt l'escompte !

    RépondreSupprimer

ouverture du feu en position défavorable