mercredi 21 mai 2014

De la douceur

Diff pour le Front de gauche, hier, au métro Porte des Postes, à Lille. 
Fin d'après-midi, entre pluie de printemps et soleil. Cette espèce de douceur dans les visages, malgré la fatigue ou l'inquiétude. Même chez cette femme aux cernes émouvants qui a repoussé mon tract en disant "Moi, ce sera l'autre Front". 
Nécessité de la politique, plus que jamais. Pour sauver la douceur.