dimanche 6 avril 2014

Norlande, prix Jean-Claude Izzo 2014

Eh bien voilà, et de quatre pour Norlande.
Le prix Jean-Claude Izzo, qui est remis à Limoges chaque année par un jury de lycéens, ne couronne pas nécessairement un roman "ado" ou un roman noir. Il n'empêche que nos lecteurs nous connaissant un peu comprendront sans mal à quel point, en tant que vilain polardeux, nous sommes touchés d'avoir eu ce prix placé sous le génie de tutélaire de celui qui fut le poète du roman noir et dont la sensualité inquiète savait si bien rendre compte des contradictions de l'époque.
L'idée que quelque part, dans ce monde plus vrai que la réalité où évoluent les personnages de roman, Fabio Montale ait rencontré Clara Pitiksen et qu'ils soient allés se promener sur la plage nous enchante durablement.
Tout à l'heure, nous quitterons Limoges heureux.

12 commentaires:

  1. Eh bien, cher Jérôme, on ne sait plus trop quels mots employer ! "Bravo", on l'a déjà dit, "Félicitations" aussi, tant pis on les redit. Et puis, prix Jean-Claude Izzo, quelle classe. Fabio Montale ne serait certainement pas contre fêter ça au Lagavulin. Islay n'est justement pas si loin de Man.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Non, Islay n'est pas très loin de Man, chère Florence. C'est dans les Hébrides, c'est même la mère des Hébrides. Du sommet de Man, quand le temps le veut bien, on voit les cinq royaumes, L'Irlande, l'Ecosse, l'Angleterre, les Galles et le ciel.
      Mais le whisky préféré de Morgana Pitiksen ce n'est pas le Lagavulin, Putôt le Laphroaig et son goût de tourbe absolue.
      A Jérôme et Clara, noroc si felicitari si pupici.

      Supprimer
    2. A eux, oui !
      Merci beaucoup pour ces précisions, chère Nadia.
      J'ai pensé spontanément au Lagavulin parce que dans mon souvenir c'est le préféré de Fabio Montale.... Mais, bien que n'étant pas connaisseuse de ces breuvages puissants, je suis sûre que le Laphroaig serait parfait pour trinquer aux étoiles.

      Supprimer
    3. Yes, excellente idée, trinquons aux étoiles, à la vie et à l'amour !
      Jérôme a souvent célébré la divine Françoise Hardy, Dutronc n'est pas mal non plus, pure classe. Bien à vous douce Florence https://www.youtube.com/watch?v=10BCCWHZx0gs

      Supprimer
    4. Pas mal non plus, en effet ! Je vous suis sur tout le programme, chère Nadia.

      Supprimer
  2. Bravo Jérôme pour tous ces prix qui rendent hommage à Norlande, ce roman qui reste si subtil et délicat, même lorsqu'il s'agit de faire face à l'horreur.
    Pour avoir constaté l'émotion de mes propres élèves devant les mots de Clara, je ne suis guère étonné de ces succès...

    Nicolas de Polar'Encontre

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Il me permet cher Nicolas, aussi, de belles rencontres, très belles même, et celles d'Agen en firent partie.

      Supprimer
  3. Réponses
    1. Dans les parages, cher Georges historique?

      Supprimer
    2. Mais oui, fidèle au poste (une fois n'est pas coutume) !

      Supprimer
  4. Complimenti! (on n'aura bientôt plus assez de mots pour vous le dire);
    la "sensualité inquiète" de JC Izzo, la "sensation exacte", Jérôme.

    RépondreSupprimer
  5. Avec tout ça, je n'ai même pas pris la peine de vous féliciter pour ces prix reçus et mérités.

    Toutes mes ficelles de caleçons !

    Votre talent est reconnu et récompensé. Cela veut dire que tout n'est pas pourri dans ce monde.

    Je ne partage pas tout avec vous mais je partage suffisamment pour ne pas tomber dans la caricature qui consisterait à négliger tout ce qui vient du camp du matérialisme historique. Vous (d)écrivez bien, dans la nuance.

    Bonne continuation et longue vie à la littérature noire !

    RépondreSupprimer

ouverture du feu en position défavorable