mercredi 5 mars 2014

Hugo Chavez, pour toujours.

Il y a un an, Hugo Chavez, après une vie trop courte mais bien remplie, à porter la contradiction à l'Empire et à construire un authentique socialisme du vingt-et-unième siècle, nous quittait. La zone chaviste libérée de FQG salue affectueusement la mémoire du commodante et soutient l'actuel président Maduro dans sa lutte contre les tentatives de déstabilisation menées par une fraction fasciste-bourgeoise des étudiants, manipulée par les porcs putschistes du patronat local et les chiens de la CIA.
Nous ferons remarquer également, à nos aimables abonnés que ce premier anniversaire de la mort de Chavez coïncide avec le Mercredi des Cendres. Un signe pour celui qui voyait dans le Christ une figure de l'émancipation révolutionnaire au même titre que Marx. Nous sommes poussière et nous retournerons à la poussière, mais dans l'intervalle nous ferons tout pour en finir avec la société spectaculaire-marchande en route vers le suicide écologique.
Vive le président Chavez!
Vive le président Maduro!
Vive la révolution bolivarienne!
Le socialisme ou la mort!
"Si le climat était une banque, ils l'auraient déjà sauvé."

2 commentaires:

  1. Bien vu, le Mercredi des Cendres comme symbole de la lutte contre le consumérisme libéral à outrance. C'est précisément le commencement du jeûne de quarante jours. Quarante jours de protestation, de subversion, de révolution dans les esprits, une parole, en l'occurrence christique, qui dit NON, enfin ! face à ce monde à la dérive...

    RépondreSupprimer
  2. http://www.atimes.com/atimes/World/WOR-02-060313.html

    RépondreSupprimer

ouverture du feu en position défavorable