mercredi 12 mars 2014

Et la nuit seule entendit leurs paroles, 1

Lui: Un jour je ne prendrai plus de train.
Elle:  Oui, ce serait bien.
Lui:  Je lirai juste pour mon plaisir. J'écrirai quand ça me chantera.
Elle:  Ca s'appelle la liberté. La liberté, ce n'est pas juste une question d'argent...
Lui: Non, mais c'est tout de même plus cher que des Weston.

11 commentaires:

  1. Je propose une image avec chrétiens, machettes et membres épars et une légende possible : "En 2014, le christianisme coupe-coupe à la machette et c'est une guerre de la religion et un crime contre l'humanité. Qui en parle ? quel jour ?"
    Jugnon

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Le symétrique du néo-cons. Le né-cons se réveille un jour de sa léthargie bien-pensante et il se rêve en croisé de l'occident dont il finit par louer les valeurs tandis que tout ce qu'il fait va à l'inverse de ces valeurs. Ce fut le cas de Bush, c'est le cas d'Obama etc.

      Vous, vous rêvez en pourfendeur du christianisme et vous finirez par donner raison aux Bush et autres michetons anti-paix. Parce que vous êtes la deuxième face de la pièce qui lancera le jukebox de la détestation.

      En Centrafrique, le conflit est d'une tout autre nature que religieuse. http://www.aed-france.org/actualite/centrafrique-chretiens-et-musulmans-meme-sang-meme-langue-meme-pays/

      Dire le contraire reviendrait à faire des problèmes sociaux en France, une problématique ethnoreligieuse ...

      Supprimer
    2. Il y a aussi le site de Survie qui contredit vos ignorances ...

      Supprimer
    3. Vous vous n'êtes pas néo le singe c'est sûr ! vous ETES !
      Pourquoi n'arrêtez-vous pas de dire ce que je vais faire un jour, ce que je vais penser après, ce que je vais devenir demain etc ? vous avez un projet pour moi ?
      Je suis antichrétien et philosophe, les deux, et je travaille à cela, je pense cela et j'expérimente dans mes livres cela. Où est le problème ? le christianisme est bien une question importante depuis l'an zéro, non ? alors !
      Jugnon

      Supprimer
    4. Où je vous dis ce que vous allez faire un jour ???

      Vous êtes antichrétien et philosophe et moi je suis chrétien antifaf. C'est pour cela que je m'oppose à vous. L'an zéro ne fut point. Zéro, c'est Ninietzsche dans Ainsi parlait Zéro tout ce tas !

      Supprimer
  2. Apparemment Piccoli porte les derby et non les mythiques mocassins; le mocassin Weston, toute une époque! dans mes années lycée, les garçons frimaient en faisant croire qu'ils en portaient; vu le prix, c'étaient des imitations bien sûr;
    Sarkozy portait le modèle à pampilles avec des costumes croisés, le mauvais goût ostentatoire avant Carla; très important la chaussure; Piccoli c'est la classe.

    RépondreSupprimer
  3. Juste pour être sûr (le cliché n'est pas très net) : il s'agit bien de MM. Laurent et Mélenchon, sur la photographie ?

    RépondreSupprimer
  4. Le sodandy chez Piccoli ? Les rivieras sans chaussettes. Comme chez un Ronet.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. toujours sans chaussettes, une seconde peau; indispensable si l'on veut sauter dans un Riva amarré à Portofino pour emmener Monica faire un tour à l'île d'Elbe.

      Supprimer
  5. les mocassins pieds nus, bien sûr, et aussi le pull léger en cachemire quand vient le soir, à même la peau

    RépondreSupprimer
  6. C'est quand même moins beau que la version originale...
    M'enfin, j'ai toujours défendu les reprises...
    A.

    RépondreSupprimer

ouverture du feu en position défavorable