lundi 10 février 2014

Jef le moraliste

L'homme dans la piscine est un homme politique français de premier plan.
La piscine appartient à un intermédiaire dans des affaires de trafics d'armes.
L'homme politique français prétend s'inquiéter d'un livre pour les enfants qui s'appelle"Tous à poil!" car l'homme politique français a un grand sens moral. Si, si.
Vous pouvez pisser dans la piscine, en fait. 
Et plus si affinités.

5 commentaires:

  1. Copé, comme Sarko ou le Grollande : des esclaves des Etats-Unis, autant dire du rien entourré de pas grand chose au service du grand rien !

    On pourrait mettre Ayrault dans le coup mais ça serait exagéré ... Parce que là c'est moins que rien.

    RépondreSupprimer
  2. Quand je pense que quand j'étais petit (il y a bien longtemps), notre maître de CM2 nous avait fait lire "La guerre des boutons", ce qui m'avait autorisé, puisque c'était écrit dans un livre, à traiter tout le monde de couille-molle.
    Sans trop savoir d'ailleurs pourquoi je me faisait engueuler puisque, si vous vous souvenez, les mômes de la bande à Lebrac vérifient que c'est pas gentil, mais ne voient pas exactement pourquoi c'est si vexant.
    Pis ils disent zizi et il y a même un gamin qui boit de la gnole.
    On voit le résultat, quarante ans plus tard !
    Jef a bien raison de se préoccuper de l'influence des maîtres rouges sur les âmes pures des minots.

    RépondreSupprimer
  3. Plutôt que d'uriner, et pour rester dans l'ambiance "vive le marché libre" qu'affectionne le personnage, je propose plutôt de lâcher un requin dans la piscine. Et que le meilleur gagne…

    fonzi

    RépondreSupprimer
  4. Maître Jérome
    Pouvez vous concevoir qu'il existe des réactionnaires comme votre serviteur, qui:
    - considèrent que chacun disposant de son corps, le mariage homosexuel, la liberté d'avortement,de contraception, la PMA etc... sont des "non-problèmes" à ses yeux et que le bruit assourdissant et violent généré autour est avant tout l'expression d'un éternel retour de la répression du sexe et de la liberté amoureuse
    - considérent que les premières répressions d'homosexuels sont parfaitement datées et décrétées par les premiers empereurs faisant du Christianime LA religion officielle ( Constantin, les Théodose et successeurs)
    - considèrent que le premier antisémite assumé et officiel fut un juif, dénommé Paul de Tarse
    -considèrent que la liberté de penser et d'aimer est tombée en coma stade 4 après l'Edit de Justinien ( 6e siècle)
    -considèrent que l'acceptation de la sexualité infantile, de la masturbation spontanée des petites filles et garçons, et des jeux de la nurserie, est un fondement, que dis, LE fondement de la vraie bonne santé ( celle qui consiste à se sentir vivant), celle des "enfants de la nature faisant l'amour" ( relire: "quand j'avais 5 ans, je m'ai tué")

    ET qui pourtant

    - désapprouvent le "progressisme" à la Terra Nova
    - considèrent que la véritable "théorie du genre" est une psychose de la non différentiation
    - considèrent que ce n'est pas à l'ECOLE de faire de l'éducation sexuelle ( éducation qui revient tout simplement à laisser faire les enfants avec bienveillance), non plus d'ailleurs qu'à en faire des utilisateurs de tablettes ou de je ne sais quelles cuistreries d'éducation(!!) numérique
    -considèrent que ces " idéologies progressistes sans frontières" ne sont jamais que la nième mouture de ce qui plait au "marché" ( il faut voir certains "intellos" d'Arte disserter très sérieusement de leur admiration des USA, et je ne parle pas de Faulkner ou Dos passos, bien sûr), qui ne supporte aucune limite à son expansion, avec toujours un arrimage "humaniste" qui ne sert qu'à justifier un rôle autodécerné de "police" mondiale ( alors, vous pensez bien, les barrières nationales ou même simplement mentales qui oseraient s'opposer à une bourgeoisie vénale, qui ne cherche même plus à devenir un tant soit peu "gentilhomme")
    - considérent que ces "progressistes" ne sont qu'une des faces d'un Janus dont les "réacs" type Boutin sont l'autre: bref, de profonds puritains comportementalistes , éventuellement suivis par de "braves gens" inquiets

    Evidemment, de qui Copé est t'il le nom?
    De ce "machin", au même titre d'un Peillon

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui, je le conçois très bien, à une différence prêt, j'appelle cette façon d'être réactionnaire...le communisme!

      Supprimer

ouverture du feu en position défavorable