mardi 28 janvier 2014

La Redoute: un écrivain petit-bourgeois...

...s'est infiltré dans cette manifestation lilloise pour la Redoute et contre les crapuleries financiarisées de Pinault qui se dépêche de revendre au meilleur prix quitte à supprimer 1200 emplois. Sauras-tu le reconnaître?
Au moins, il n'était pas chez les consanguins antisémites, intégristes, fascistes et poujadistes qui ont usurpé dimanche le beau nom de colère pour étaler leur racisme, leur bêtise et leur dépression libidinale.



Le Printemps (groupe Kering-PPR) avait fermé, prudemment, ses portes alors qu'on n'était même pas dimanche...




10 commentaires:

  1. Le petit-bourgeois avait abusé du vin naturel, il voyait double (voir photos en début de post) sinon on est avec lui, on aurait voulu être dans la manif pour tenter son détournement vers le pillage de la Redoute (son catalogue, rayon sous-vêtements féminins a enchanté nos nuits masturbatoires pré-ado)

    RépondreSupprimer
  2. Erreur corrigée! Les mannequins, avec nous!

    RépondreSupprimer
  3. Tu n'es pas un petit bourgeois, tu ne moralises pas le peuple, tu défiles avec pour soutenir sa souffrance et sa lente descente vers la précarité et quand tu l'estimes juste, tu les engueules...
    C'est cela que l'on attend dans le peuple..
    Le petit bourgeois ne se serait pas caillé les miches à défiler
    .

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Si, justement, ce qui caractérise le petit-bourgeois de gauche, c'est sa mauvaise conscience judéo-chrétienne. Il n'y a même plus que lui, pour en avoir une, aujourd'hui.

      Supprimer
  4. "Le Printemps (groupe Kering-PPR) avait fermé, prudemment, ses portes alors qu'on n'était même pas dimanche..."

    Merveilleuse petite phrase glissée humblement entre 2 photos. Cela pourrait faire un titre de livre.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci, Singe Vert. Je ne sais pas mais ouaille not?

      Supprimer
  5. comment voulez-vous qu'on vous reconnaisse sans vos lunettes noires?! pour défendre une redoute, le tir tendu (en position défavorable) c'est la meilleure tactique; Lyon est loin de Lille mais le coeur y est (et la raison aussi); d'autant qu'ici on a fort à faire côté fermetures de boîtes et chômeurs sur le carreau (plus les Roms qu'on chasse d'un bidonville à l'autre).

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bonjour élise, ce n'aurait pas été du luxe, en fait, des lunettes noires. Ca filtre le gris et les sentiments qui vont avec.

      Supprimer
  6. Nous sommes là Jérôme :
    "Ainsi la bourgeoisie a fait connaître et a imposé à la société un temps historique irréversible, mais lui en refuse l'usage. «Il y a eu de l'histoire, mais il n'y en a plus», parce que la classe des possesseurs de l'économie, qui ne peut rompre avec l'histoire économique, doit aussi refouler comme une menace immédiate tout autre emploi irréversible du temps. La classe dominante, faite de spécialistes de la possession des choses qui sont eux-mêmes, par là, une possession des choses, doit lier son sort au maintien de cette histoire réifiée, à la permanence d'une nouvelle immobilité dans l'histoire. Pour la première fois le travailleur, à la base de la société, n'est pas matériellement étranger à l'histoire, car c'est maintenant par sa base que la société se meut irréversiblement. Dans la revendication de vivre le temps historique qu'il fait, le prolétariat trouve le simple centre inoubliable de son projet révolutionnaire ; et chacune des tentatives jusqu'ici brisées d'exécution de ce projet marque un point de départ possible de la vie nouvelle historique. " Debord, société du spectacle, §143
    Jugnon

    RépondreSupprimer

ouverture du feu en position défavorable