jeudi 14 novembre 2013

Locus amoenus, 3: "..nous déjeunions ensemble dans les jardins de Babylone"


"Depuis que Raph  (Raphaël Daimler, dit Raph, ou Daimler, mais rarement Raphaël) était mort, j'avais pensé à lui de temps en temps-mais j'avais surtout  rêvé une fois de lui: nous déjeunions ensemble dans les jardins de Babylone.
-Dis-moi, vieille branche, lui demandai-je, j'ai tout de même bien l'impression qu'on est à Babylone, non?
-Qu'est-ce que tu crois, Charlie? Qu'on est à Paris? A Rio? A New-York? Tu plaisantes?
Raph était en pleine forme.
-Tu peux appeler ça Babylone, reprenait-il, mais c'est encore mieux. Ressers-moi de ce vin. Et les filles, je te dis pas les filles...C'est un coin formidable. Moi, c'est décidé, je n'en bouge plus. D'ailleurs..."
FB, DSEV.