dimanche 27 octobre 2013

Toi aussi, joue à faire monter le FN


Un jeu simple, familial et socialiste
paru sur Causeur.fr


1) Ministre de l’intérieur socialiste, tiens un langage très musclé et laisse expulser une adolescente de 15 ans lors d’une activité périscolaire. Le Front National pourra dire : « On vous l’avait bien dit, même ce faux dur de Valls voit qu’il y a le feu à la maison. Mais nous, on est l’original, lui, la copie. » Avance d’une case.

2) Parlementaire du PS jaloux de la popularité du ministre, surtout n’étudie pas le dossier de l’adolescente en question, ne vois surtout pas que sa famille n’est pas nette et monte très vite au créneau en traitant le ministre de membre putatif du FN et godwinise-le en l’accusant d’organiser des « rafles ». Le FN pourra dénoncer la naïveté gauchiste du gouvernement et sa complaisance vis-à-vis des voyous. Avance d’une case.

3) Président de la République, alors que l’on ne t’a rien demandé, et surtout pas de te mouiller dans la gestion quotidienne de l’émotion, prends-toi les pieds dans un tapis qui n’était même pas dans la pièce et propose à la jeune fille de revenir sans ses parents en France. Le FN, rejoignant le chœur des vierges effarouchées, pourra même t’accuser d’inhumanité. On ne sépare pas les enfants des parents. Mauvais souvenir dans l’inconscient collectif. Avance d’une case.
Attention ! Tu recules de trois cases : une tête de liste du FN dans les Ardennes compare Christiane Taubira à un singe.

Mais ne t’inquiète pas, tu vas très vite récupérer ce coup du sort et aider à nouveau le FN.

4) Tu fais partie des instances dirigeantes socialistes : organise des  primaires municipales dans une grande ville du sud-est qui a toujours eu des rapports disons romantiques avec la rigueur démocratique. Et surtout laisse à la tête du département un membre de ton parti qui, à tort ou à raison, incarne toutes les dérives clientélistes et la corruption. Le FN se contente de sourire. Il te voit sortir le pistolet avec lequel tu vas te tirer une balle dans le pied. Avance d’une case.

5) Fais coïncider le premier tour de ces primaires avec une élection cantonale à Brignoles que le FN va remporter haut la main. Le FN pourra comparer ses pratiques démocratiques et les tiennes. Il n’a pas amené ses électeurs en minibus. Ils sont venus tous seuls, eux. Avance d’une case.

6) Pendant cette cantonale, soutiens le candidat unique de la gauche, un communiste, mais ne te mets pas en rogne quand un Vert se présente quand même. Une fois que le FN t’a éliminé dès le premier tour, appelle au front républicain en demandant à tes électeurs de voter pour l’UMP. Grâce à toi, le FN pourra se présenter comme la seule alternance réelle. Avance d’une case, voire de deux ou trois.

7) La primaire socialiste, suite : présente six candidats, quatre hommes tout gris dans des costumes tout noirs, une ministre de ton gouvernement et une jolie sénatrice quadra, beurette, sexy et hypersécuritaire. Soutiens officiellement ou presque le membre de ton gouvernement qui va perdre dès le premier tour. Le FN pourra parler de camouflet. Avance d’une case.
Attention, tu recules de 3 cases. Un député de ton parti entame une procédure judiciaire contre le numéro 3 du FN qui l’avait traité de “Français de fraîche date“.

8) Récupère les trois cases perdues en laissant un de tes responsables traiter Marion Maréchal-Le Pen de “conne” et de “salope“. Le FN s’offrira le luxe de fustiger ton sexisme.

9) Arrange-toi dans un tel contexte pour que la candidate quadra, beurette, sexy et hypersécuritaire des primaires fasse le meilleur score possible et soit au second tour. Le FN pourra ainsi jouer sur deux tableaux contradictoires mais personne ne le relèvera dans ton camp, évidemment. D’une part, cette candidate qui veut l’armée dans les quartiers prouve que le FN a raison sur ces questions mais d’autre part, comme elle se prénomme Samia, c’est forcément un vote communautaire, voire communautariste qui prouve l’éclatement ethnique de la société française. Bingo. Au moins deux cases.

10) Fais-la perdre au second tour. Le FN dénoncera la victoire de l’establishment et de Solferino contre la base des électeurs. Avance d’une case.

11) Dans la perspective des municipales, tente par tous les moyens de casser le Front de gauche en proposant aux communistes des places en plus sur les listes, comme à Paris. Les communistes, assez souvent insultés par Mélenchon et inquiets de voir le nombre de leurs élus fondre, vont pour certains accepter. Le FN va se frotter les mains. Le monopole frontiste sur le vote protestataire va s’accroître un peu plus avec un FDG réduit aux acquêts. Deux cases;

12) Lance une vraie campagne idéologique antifasciste avec des argumentaires solides et des actions coup de poing : imprime des badges “Je dis que le FN est un parti d’extrême droite” Le FN tremble, évidemment. Deux cases.

Ça y est, tu as gagné. Grâce à toi le FN sera le premier parti de France aux élections européennes avec 25 ou 30%. Encore bravo.