dimanche 9 juin 2013

Et Pasolini écrivait...

Dans une ville, Trieste ou Udine, 
le long d'une allée de tilleuls,
au printemps quand les feuilles
changent de couleur,
je tomberai mort
sous le soleil qui brûle
blond et haut, 
et je fermerai les yeux
laissant le ciel à sa splendeur.

Pier Paolo Pasolini, Poèmes de jeunesse