dimanche 26 mai 2013

Un identitaire matraqué, c'est un peu de printemps qui vient.

Il arrive que la police de la République, quand elle n'est pas tristement instrumentalisée et chargée de maintenir au jour le jour l'ordre ethnolibéral dans les banlieues grâce aux unités proactives de la BAC notamment (cf La domination policière de Matthieu Rigouste à La Frabrique), montre son utilité en faisant un peu saigner  la caillera identitaire et autres racistes à bac +2. 
Qu'elle cogne donc fort et méthodiquement ce soir comme elle sait le faire quand il s'agit de démonter la tronche à la jeunesse reléguée dans les quartiers. Ils s'apercevront peut-être, ces têtes de morts consanguines, homosexuels refoulés, que le raisiné qui pisse de leur cuir chevelu est rouge comme celui des nègres, des arabes, des pédés, des youpins et des métèques.
Car il faudra bien en finir avec ceux-là, idiots utiles de tous les medefs, pour que s'établisse notre communisme poétique, sexy et balnéaire dont Georges Moustaki était évidemment un doux précurseur.