mardi 7 mai 2013

Evreux, un aller-retour: merci à Amaury Watremez

C'est à une vieille connaissance, Amaury Watremez, documentaliste visiblement apprécié au lycée Aristide Briand, à Evreux, que nous devons une de ces rencontres qui nous font aimer ce satané métier d'écrivain.
Deux classes de seconde, qui avaient lu Big Sister et Quelque chose de merveilleux, et n'ont cessé de poser des questions pertinentes, voire aimablement déstabilisantes et toujours bienveillantes.
En plus, ce qui ne gâchait rien, le temps était superbe sur la Normandie de mon enfance, et j'ai regretté de ne plus avoir l'âge de mes interlocuteurs pour goûter avec la même acuité tout ce que ces jours bleus et tièdes recèlent de promesses, quand on a quinze ans...
Le train du retour avait ce bruit ancien, pré TGV, qui prend de plus en plus souvent, au fur et à mesure qu'il disparait de notre paysage sonore, quelque chose d'éminemment  romanesque.
Et je me suis souvenu de ce vers de Paul Morand, le premier du poème "Bains publics"
"A Maintenon, dans l'Eure garnie de fausses salades"