mercredi 24 avril 2013

Caroline Chérie est de retour et elle est très contente

Si tu veux aborder ces lectrices de Cecil Saint-Laurent, toi aussi, procure toi les deux volumes de Caroline Chérie réédités et préfacés par Arnaud Le Guern
Archipel, deux volumes, 17 marks cinquante.
Il apparait comme une évidence, plus le temps passe, que Cecil Saint-Laurent était un aussi grand écrivain que Jacques Laurent, ce qui n'est pas peu dire pour qui a goûté au labyrinthe des Corps tranquilles et au génie léger d'Histoire égoïste.
L'été dernier, sous la mauvaise et indispensable influence d'Arnaud Le Guern, on avait lu La Bourgeoise et les aventures sous l'Occup de Clotilde.
Arnaud Le Guern, précieux camarade, a de la suite dans les idées. Il vient de faire rééditer Caroline Chérie à l'Archipel, en deux forts volumes, comme on disait autrefois en librairie. En plus, il a écrit une préface. 
On a humé la chose, c'est stendhalien en diable, c'est à dire que ça ressemble beaucoup au bonheur, avec une manière d'énergie innocente qui semble avoir déserté le roman aujourd'hui. 
 
Madame, madame, réveillez-vous, vous êtes rééditée!