vendredi 8 février 2013

Comment se faire traiter de bien-pensant par les néo-réacs en dix leçons

paru sur Causeur.fr



1. Trouver que l’appellation médiatique : « salle de shoot » pour « endroit où consommer de manière digne et sécurisée, par voie injectable (héroïne, cocaïne) ou fumable (crack), des produits achetés à l’extérieur » est déjà une manière de pourrir le débat et de confondre un problème sanitaire avec un problème sécuritaire.
2. Penser que la loi sur le mariage pour tous, sans PMA et sans GPA (un mariage pour tous « sec » comme il y a eu un quinquennat du même nom voté en 2000) n’est pas une révolution ni un changement de civilisation.
3. Estimer que l’attaque du TGV à la sortie de la gare de Marseille par une centaine de voyous, qui prétendaient « tourner un clip » me pose plus de questions sur l’état de la société qu’elle ne m’apporte de preuves sur la violence de la jeunesse.
4. Être assez peu étonné en apprenant par un sondage qu’un Français sur trois adhère aux idées du Front National mais qu’ils ne croient pas aux solutions de ce parti. Je ne sais pas, comme si Fabius l’avait dit en son temps, le Front National pose les bonnes questions mais en tout cas il doit bien mal les poser.
5. Être beaucoup plus étonné, en revanche, dans ce sondage TNS Sofres, de trouver des chiffres qui correspondent assez peu à la présentation médiatique de l’enquête : il n’y a que 32 % des Français qui seraient favorables au rétablissement de la peine de mort. Chapeau pour le sang froid des 68% restants.
6. Être légèrement agacé, dans ce sondage, de voir que la première proposition, « On ne défend pas assez les valeurs traditionnelles en France », et avec laquelle 72% des sondés sont d’accord, est interprétée comme symptomatique d’une droitisation du pays. Parce que c’est quoi, des valeurs traditionnelles ? Des valeurs de droite ? Vraiment ? Liberté, égalité, fraternité sont des valeurs traditionnelles, non ? Et elles seraient le monopole de l’UMP et/ou du FN ?  L’amour de sa famille, de son pays, du travail bien fait, c’est de droite ? La responsabilité, le sens de la parole donnée aussi ? C’est comme si je disais que la solidarité, vieille valeur traditionnelle française, appartenait seulement à la gauche…Quoique...
7. Trouver que Christiane Taubira s’est montrée une grande oratrice et a commis au moins deux choses qui me la rendent définitivement sympathique : elle a cité un poète à la tribune et elle a eu un fou rire. On est loin du robot multiculturaliste caricaturé par la droite.
8. Persister à penser que le vote des étrangers aux élections locales est un mode d’intégration et non l’intention satanique de la gauche de faire entrer la charia dans les conseils municipaux. D’ailleurs, je crois me souvenir que le candidat Sarkozy n’y était pas  opposé : « J’ai considéré que le droit de vote aux seules municipales, pour des étrangers présents depuis dix ans sur le territoire national, respectant nos loi, payant leurs impôts, et ayant des papiers était une question qui devait être ouverte. En ce qui me concerne, j’y suis favorable”, Calais, 2005.
9. Être persuadé que, dans leur immense majorité, les fonctionnaires sont honnêtes, utiles et assurent à leur manière la cohésion sociale, ou ce qu’il en reste. Ne pas employer le mot « prise d’otage » quand ils font grève, surtout quand il y en a des vrais, d’otages, au Mali. Refuser de les opposer aux salariés du privé qui seraient maltraités en comparaison. Ils devraient d’ailleurs se méfier, les salariés du privé, quand on désigne les fonctionnaires à leur vindicte. En général, ce n’est pas pour leur proposer la sécurité de l’emploi mais pour la retirer aux fonctionnaires, justement. Et quand je pense que c’est la gauche qu’on accuse de vouloir niveler par le bas…
10. Expliquer à Johnny Hallyday quand il écrit dans ses mémoires, par le biais de la plume d’Amanda Sthers : «  Je n’aime pas la médiocrité, je pense que la gauche pousse vers ça » que ce n’est pas très original par les temps qui courent, que Depardieu a joué cette partition mieux que lui, qu’il est venu chanter plusieurs fois pour des milliers de médiocres à la Fête de l’Huma :
« Excuse-moi partenaire
De venir à toi
C’est avec ma  gauche
Que tu danses là ! »