dimanche 23 octobre 2011

Point presse, 5

Donc, vendredi soir nous avons rencontré des lecteurs bisontins et signé des Bloc dans la foulée. La rencontre fut des plus amicales et l'on remercie notamment Mimi, Patrick,  Anne-Françoise, Lolita et son ami ainsi que Dominique. Notre honorable correspondant local, l'ami David, gaulliste oldscoule a même pris sa soirée pour venir dîner avec toute la bande au Petit Polonais.
De toute façon, cela avait bien commencé dès la sortie du train: alors que nous descendions vers la ville et que nous prenions la rue Proudhon (ce social-traître est originaire de Besançon), les premières personnes que nous avons vues étaient des colleurs d'affiche du Front de Gauche... Et merci encore une fois aux Gourmands lisent dont nous espérons que tout Besançon et même tout le Doubs auront la bonne idée de s'approvisionner en grands ouisquies et en bons livres.

Dans le TGV, nous avons lu la revue Alibi  devenue une référence en matière de polar. Le rédacteur en chef Marc Fernandez  y rendait compte du Bloc avec des éloges à nous faire rougir. On ira d'ailleurs signer le 3 novembre lors d'une rencontre organisée par cette revue mais nous en reparlerons.
Le même Marc Fernandez, comme nous l'a obligeamment signalé Véronique, une charmante lectrice hôtesse de l'air, a persisté et signé ce matin sur France Inter en parlant du Bloc comme du polar de la rentrée.
En Suisse alors que nous apprenons que les islamophobes tendance raclette et racisme de l'UDC viennent de prendre une branlée électorale, toujours pas de compte rendu à notre connaissance mais le Vif/L'express, en Belgique, livre lui une critique plutôt favorable du Bloc.
Pour finir un grand merci au blog Moisson Noire, une référence en la matière, pour sa critique subtile, dénuée de préjugés et qui elle aussi prévient les procès d'intention. En plus, comme ce papier évoque Fasciste, le premier roman de l'ami Marignac (qui sort sous peu son Milieu Hostile chez Baleine), nous avons tout pour être heureux. 
C'en est presque inquiétant, d'ailleurs...

PC(jamais PS): J'allais oublier de dire que cette signature m'a permis de croiser Olif,(désormais bloguerollé ici) un des plus anciens tenanciers de blog sur le vin. On a à vrai dire davantage parlé de vin, d'Aurélia de Bu sur le Web et de Guillaume de Du Morgon dans les veines que de polar. D'ailleurs, dans le Bloc, comme il n'y a que des méchants, tout le monde boit un peu n'importe quoi, sauf une fois du muscadet Amphibolite de Jo Landron, parce que 300 pages sans, c'est trop dur.