mercredi 17 août 2011

Natural enemies de Julius Horwitz....

....est sans doute un des romans noirs les plus bouleversants que j'ai lus ces dernières années. Mais est-ce un roman noir? En tout cas, ce n'est pas un roman policier. On a essayé de faire le point sur le choc ressenti à cette lecture sur Causeur.fr.
Et puis c'est l'occasion de saluer le travail de Jean-François Platet qui dirige les éditions Baleine et non content d'avoir donné une seconde jeunesse au Poulpe publie, avec l'aide de Stéfanie Delestré, des auteurs hautement atypiques et très talentueux comme Laurence Biberfeld ou Sébastien Gendron. Si vous ne les trouvez pas en librairie, commandez-les. Baleine a besoin de vous et bien vite vous vous apercevrez que vous avez besoin de Baleine.

Mais en attendant, Julius Horwitz, et vite. Le livre a beau dater de 1975, c'est aujourd'hui et puis c'est demain. Quand on vous dit que la bascule monde d'avant/monde d'après s'est jouée dans ces années-là...