jeudi 14 juillet 2011

14 juillet

On remet ça quand vous voulez. Non, mais vraiment quand vous voulez...
Avec lui, tiens, à qui on dit un grand merci d'effrayer encore aujourd'hui les imbéciles et les coquins, et qui aura toujours fait beaucoup moins de morts qu'un trader de base, au bout du compte.