samedi 7 mai 2011

Et si vous lisiez Frédéric Berthet?

A l'occasion d'un article de votre serviteur dans Valeurs actuelles sur Berthet à propos de la réédition de Daimler s'en va et de la parution posthume de ses Correspondances, quelques documents exclusifs pour nos lecteurs et aimables abonnés.
Nous avons rencontré quelquefois Frédéric Berthet. A défaut d'amitié, il y eut, je crois une sympathie réciproque et une reconnaissance mutuelle qui me toucha. Les deux lettres qu'il m'adressa et que vous retrouverez dans Correspondances  prouvent qu'il savait, ce feu follet apparemment fantasque et pourtant si lucide, être attentif à ses jeunes camarades de jeu.  Elles sont reproduites pas 251 et 257 de l'édition des Correspondances.