mardi 3 mai 2011

Affinités électives

"C'est que j'ai mes secrets. Cela doit venir de l'enfance. Le monde est trop dur. Ou décevant. Alors je me retire, je me cache, je vais retrouver ces secrets qui me font vivre, me donnent de la force. Ce sont des pensées, des chansons. Des rêveries. Des souvenirs. Pour vous, je suis ceci, cela, j'ai l'air de tel genre de type,  je ne sais pas quoi. Je ne sais pas, je ne sais jamais "à quoi je ressemble". Dans les rapports sociaux, je ne me "vois" pas. Mais il y a un dialogue entre moi et mon ombre. L'ombre que je n'ai laissée nulle part. Cela ne regarde qu'elle et moi, depuis qu'il a bien fallu vivre (d'après ce qu'on me dit, cela empire, en vieillissant)."

François Taillandier, Le père Dutourd (Stock)