samedi 9 avril 2011

Opération sauvegarde du sourire, 30: Major Boucharov, Pat Caza et un anonyme

.Le major Boucharov, graine de subversif et blogueur indolent

Michel Audiard, Le terminus des prétentieux, Plon, 1968.
Boris Vian, Et on tuera tous les affreux.
J-P Manchette, La Princesse du sang.
René Fallet, Comment fais-tu l'amour, Cerise?
Peut-être mon préféré: L-F Céline, Féérie pour une autre fois.

Un film parmi tant d'autres : Truffaut, L'homme qui aimait les femmes.

Du temps où l'on savait s'amuser à Belleville :


·  Catéchisme du Carnaval ou l'art de se dire de gros mots sans se fâcher ni fâcher personne ; répertoire de gaité à l'usage des amis de la joie ; par le secrétaire perpétuel de l'Académie des Badouillards, Flambards, Chicards, Braillards et autres Sociétés buvantes, B. Renaud, éditeur, Paris 1844


.Patrick Caza, poète québecquois post-punk que nous a fait découvrir Marignac sur son blog défunt

Le vaisseau d'or - Émile Nelligan*

Te voila Verbe - Hector de Saint-Denys Garneau*

Je - Denis Vanier

Les Rockeurs Sanctifiés - Lucien Francoeur

Demain les dieux naîtront - Paul Chamberland



 .Un anonyme qui tient à le rester

– Des êtres se rencontrent et une douce musique s’élève dans leurs cœurs, de Jens August Schade.

– Les Barricades mystérieuses, d’Olivier Larronde (titre d’une pièce de clavecin de François Couperin).

– La Révolution la nuit, revue surréaliste (titre d’un tableau de Max Ernst).

– Le Vagabond ensorcelé, de Nicolas Leskov.

– La vie est un songe, de Calderón de la Barca.