dimanche 10 avril 2011

C'est tellement bon, quand ça résiste...

Les Islandais nous avaient déjà prévenus avec leur volcan: ils sont en colère. Il est hors de question pour eux d'assumer la charognerie de leur banque privée Icesave qui a ruiné des épargnants anglais et néerlandais (bien faits pour leurs gueules, ils n'avaient qu'à avoir un système par répartition, ces larbins libéraux) dans le crash de 2008. 
Parce qu'il faut savoir que chaque citoyen islandais se retrouverait à peu près dans la situation d'assumer pour quelques ordures avides de traders déconnectés et cocaïnomanes un remboursement de 12 200 euros... par tête et jusqu'en.... 2046 !
Alors les Islandais disent non. Referendum après referendum. Contre l'Europe, le FMI, leurs propres députés vendus, ils disent non, non, non. On dirait une chanson d'Amy W.
Pour plus de détails, on peut voir ici. C'est dans le Monde. Profitez-en parce que les média par ici sont d'une discrétion de violette sur cette révolution douce aux pays des grandes blondes rieuses qui se baignent nues dans les sources d'eau  brûlante au milieu de la glace, ce qui est une assez bonne métaphore de leur résistance anticapitaliste courageuse. 
Oui, par ici, on préfère amuser le tapis  des fantasmes sur l'islamisation, avec Guéant dans le rôle de monsieur Déloyal. Pendant que des abrutis vérifient s'il n'y a pas un islamiste dans la cave de leur pavillon, les banques leur mettent profond mais il sont persuadés que c'est pour leur bien, ces consternants larbins. Certains viennent même étaler en horde leur connerie inculte et syntaxiquement douteuse d'esclaves consentants dont le racisme est de plus en plus décomplexé. Cet égoût s'appelle la réacosphère.
Qu'ils crèvent.
Pendant ce temps, les Islandaises leur font un doigt d'honneur, à eux et au système délirant qui vit ses derniers instants dans le risible et doux fracas de la baisse tendancielle du taux de profit
Islandaises, Grecques, " tourné du côté de l'ombre, je vous vois, mes filles, mes reines!"
-Travailler pour rembourser les dettes d'Icesave? Ils me prennent pour une sarkozyste ou quoi, ces cons? 

PC(jamais PS): la photo est d'Elina Brotherus, une Finlandaise, mais bon...  
PC2: ce post est plus particulièrement dédié à l'étudiante grecque présentée par Ubi (qui me rappelera son prénom dès qu'il lira ce post) chez les Cosaques, charmante, lacanienne, et marxiste.