samedi 19 février 2011

Sergueï Tchoudakov

L’heure est tardive, on ferme le buffet
Finie l’alcoolique fête des fous
Le cryptage des vers flambés transparaît
Sur fond de livres jamais lus jusqu’au bout
 

Sergueï Tchoudakov.

(Traduit par Thierry Marignac)


Поздний час и буфет запирают

Алкогольный кончается бзик
Шифром гибели стих возникает
На полях недочитанных книг
 

Сергей Чудаков


Nous sommes heureux d'offrir à nos lecteurs un peu de poésie russe inédite, traduite par  Thierry Marignac qui pour avoir atomisé son blog n'en continue pas moins son utile travail d'alchimiste sensible et post-national